NOUVELLES

Chicago soulève la coupe Stanley

24/06/2013 11:13 EDT | Actualisé 24/08/2013 05:12 EDT

Les Blackhawks de Chicago ont remporté la Coupe Stanley, lundi, à Boston.

Menés 2-1 avec deux minutes à jouer, les Blackhawks ont marqué deux buts en moins de vingt secondes pour gagner le sixième match de la série.

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a remis le trophée Conn-Smythe à Patrick Kane, joueur par excellence des séries avec 19 points en 23 matchs, quelques instants avant de présenter la coupe Stanley aux champions.

Humble, Kane a félicité ses coéquipiers : « Je crois personnellement que ça reflète davantage les performances de l'équipe que les miennes. »

Les Bruins sont toutefois passés bien près de forcer la tenue d'un septième match. Ils ont détenu l'avance à deux reprises dans la rencontre.

Chris Kelly (2e) a ouvert la marque en première période. Tyler Seguin, après avoir attrapé la rondelle au vol, a servi une passe parfaite du revers à Kelly, qui a battu le gardien des Blackhawks Corey Crawford (23 arrêts), trop lent dans son déplacement latéral.

Jonathan Toews (3e) a créé l'égalité en deuxième période, en désavantage numérique. Il s'est amené seul devant Tuukka Rask (28 arrêts) et l'a déjoué d'un tir entre les jambières.

Milan Lucic a redonné l'avance aux Bruins avec moins de huit minutes à jouer. Les Blackhawks ont été incapables de dégager la rondelle de leur territoire et Lucic (7e) en a profité, bien posté devant Crawford.

Bryan Bickell (9e) a toutefois fait taire la foule avec 1:16 à jouer au match. Il a marqué son neuvième des séries, pendant que Crawford était retourné au banc des siens à la faveur d'un sixième patineur.

Puis, Dave Bolland (3e) a semé la consternation dans le TD Garden quand il a déjoué Rask 17 secondes plus tard.

Les Blackhawks avaient effacé une disette de 49 ans quand ils avaient gagné la Coupe Stanley en 2010, contre les Flyers de Philadelphie. Ils n'ont eu besoin que de trois ans cette fois pour savourer le championnat suivant.

C'est la deuxième fois que la Coupe Stanley est gagnée aussi tard dans l'année. En 1995, autre saison écourtée par un lock-out, les Devils avaient remporté le championnat de la LNH un 24 juin.

L'entraîneur des Bruins Claude Julien ne voulait pas se prononcer avant le match sur la présence de Patrice Bergeron, absent de l'entraînement matinal, mais l'attaquant québécois était bel et bien de la formation.

Après le match, sa blessure a été finalement dévoilée. Il souffrait d'une côte fracturée, d'une déchirure à un cartilage et d'une luxation de l'épaule.

PLUS:rc