NOUVELLES

Sécurité renforcée : les citoyens se réapproprient la Fête nationale

23/06/2013 07:04 EDT | Actualisé 23/08/2013 05:12 EDT

Clôture, zone sécurisée, présence policière accrue, consommation d'alcool interdite dans les rues, les mesures de sécurité autour des célébrations de la Fête nationale à Québec ont été considérablement resserrées.

Ces mesures ont été mises en place, il y a trois ans, dans le but d'éviter les débordements et les abus d'alcool dans les rues de la capitale nationale comme c'était le cas dans le passé. La Ville cherche à changer les perceptions de beuverie et de débauche associées aux célébrations de la Saint-Jean-Baptiste à Québec. Des efforts qui, aux dires des organisateurs, ont porté leurs fruits.

« Il y a moins d'arrestations. C'est difficile de dire s'il y a moins d'intoxication. C'est diffcile d'avoir des statistiques là-dessus, mais pour nous ce qui est important c'est le sentiment de sécurité qui a été augmenté », affirme le porte-parole de la Ville de Québec, François Moisan.

Les familles sont d'ailleurs plus nombreuses à participer aux festivités. Un volet familial s'est également ajouté à l'évènement. Le visage de la foule a changé. « Avant ce n'était pas sécuritaire pour les enfants. On ne voulait pas venir en famille parce qu'on avait peur. Tandis que là c'est possible de venir en famille » raconte Paul Poirier, un citoyen de Québec.

De leur côté, les commerçants de la Grande Allée commencent tranquillement à se faire au changement. « Les gens commencent à s'adapter un peu et la fête renaît de ses cendres, si je peux dire. L'achalandage depuis trois ans va en augmentant. On va l'avoir », lance Simon Bellavance, gérant du Grand Café.

Une adaptation nécessaire puisque la Ville n'a pas l'intention de revenir en arrière.

PLUS:rc