NOUVELLES

Saskatchewan : 2000 personnes évacuées en raison de la montée des eaux

22/06/2013 07:44 EDT | Actualisé 22/08/2013 05:12 EDT
PC

REGINA - Une opération est en cours pour évacuer plus de 2000 personnes de leurs domiciles dans une région inondable du nord-est de la Saskatchewan en raison de la montée des eaux.

Des responsables des services d'urgence évacuent ainsi des résidants du village de Cumberland House et de la Première Nation crie de Cumberland House, en plus de mettre en garde contre le fait qu'ils pourraient devoir quitter leur communauté pendant quelques semaines.

Selon des responsables de l'Agence de sécurité aquatique, l'eau va continuer à monter, et ce jusqu'à un niveau sans précédent dans la communauté, soit donc plus haut qu'en 2011, a précisé samedi le commissaire adjoint à la gestion des urgences de la province, Colin King.

Les évacués seront transférés vers des hôtels de Prince Albert et de Saskatoon, et possiblement à Regina, si nécessaire.

Les communautés touchées sont en aval de l'endroit où les branches nord et sud de la rivière Saskatchewan se rencontrent. Ces deux embranchements sont gonflés, alors que des eaux des inondations albertaines se déplacent vers l'est.

Selon l'Agence de sécurité aquatique, l'afflux de la rivière Saskatchewan Sud dans le lac Diefenbaker pourrait être le plus important jamais mesuré. L'agence s'attend à ce que plus de 6000 mètres cubiques d'eau se déversent par seconde par la rivière, soit dépassant de loin le flot typique d'environ 500 mètres cubiques par seconde.

Le niveau de la rivière Saskatchewan Sud devrait augmenter de deux mètres.

La majorité des autres communautés situées le long de cette rivière, y compris Saskatoon, sont plus éloignées des rives, et devraient donc rester au sec.

Des terres agricoles pourraient toutefois être inondées, et certains fermiers sont inquiets.

Selon Patrick Boyle, porte-parole de l'Agence de sécurité aquatique, l'organisation doit trouver de la place dans le réservoir du lac, puisque davantage de pluie tombe en Alberta, ce qui signifie sans doute que de l'eau devrait continuer de provenir de cette province.