POLITIQUE

Cinq conseillers s'affronteront pour le poste de maire intérimaire de Montréal

21/06/2013 05:25 EDT | Actualisé 21/08/2013 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - Ce seront finalement cinq candidats qui s'affronteront pour occuper le poste de maire intérimaire de Montréal d'ici aux élections de novembre.

La période de dépôt des candidatures a en effet pris fin, vendredi après-midi à 16h30, et un gagnant sera désigné par vote lors d'une assemblée extraordinaire du conseil municipal, mardi prochain à 9h30.

Depuis la démission du maire intérimaire Michael Applebaum, mardi dernier, après son arrestation la veille et le dépôt d'accusations criminelles contre lui, les rumeurs allaient bon train à propos de l'identité des députés qui désireraient gérer la ville pendant quatre mois.

Au final, Laurent Blanchard, Harout Chitilian, Jane Cowell-Poitras, François Croteau et Alan DeSousa croiseront le fer lors de l'élection de mardi. À la suite d'une période de questions ouverte aux citoyens, chaque aspirant maire pourra mousser sa candidature pendant un maximum de 20 minutes.

Le greffier de la Ville, Yves Saindon, a toutefois refusé une demande de modification de la procédure électorale présentée par le conseiller Alan DeSousa. Ce dernier souhaitait la tenue d'un débat entre les candidats avant le vote.

Entré en fonction à la suite de la démission du maire Gérald Tremblay, en novembre dernier, Michael Applebaum a été arrêté lundi matin par des policiers de l'Unité permanente anticorruption (UPAC). Il fait face à 14 accusations, dont corruption et fraude.

Ces accusations sont reliées à des dizaines de milliers de dollars qu'il aurait empochés en pots-de-vin pour deux projets immobiliers dans son arrondissement de Côte-des-Neiges - Notre-Dame-de-Grâce entre 2006 et 2011, alors qu'il en était maire. Il sera de retour en cour le 8 octobre prochain.

INOLTRE SU HUFFPOST

Qui se présente? Qui ne se présente pas?