Myriam Lefebvre Headshot

Ouverture des FrancoFolies 2013: Les femmes d'abord (VIDÉO/PHOTOS)

Publication: Mis à jour:

Ariane Moffatt aux FrancoFolies 2013. (Crédit photo: David Kirouac)
Ariane Moffatt aux FrancoFolies 2013. (Crédit photo: David Kirouac)

Tous les éléments étaient réunis pour que l’événement d’ouverture des FrancoFolies soit une réussite. Il y avait une telle fébrilité dans l’air…d’autant plus qu’il faisait beau. On lançait les festivités du 25e anniversaire des Francos et en plus, on amorçait le tout avec une Ariane Moffatt en pleine forme.

« Je ne vous attendais pas en si grand nombre », s’est-elle exclamé quelques minutes après avoir mis les pieds sur scène. En effet, elle avait attiré une foule monstre.

Le spectacle de ce soir représentait la fin d’un chapitre pour l’artiste. Il s’agissait du dernier concert de sa tournée MA avant une pause bien méritée qui ne connaît pour le moment aucune durée. L’auteure-compositrice-interprète laissera place à la vie de famille. Sa conjointe mettra au monde deux jumeaux au cours de l’été.

Voilà pourquoi Ariane Moffatt a tout donné!

Une ambiance survoltée

La prestation de Moffatt était à l’image de la tournée MA, qui l’a menée aux quatre coins du Québec, en France, en Suisse et en Belgique pour plus de 80 spectacles. Dense, festive, Ariane Moffatt s’agitait sur son tambour fluorescent, puis bidouillait sur ses machines. Elle entraînait le public dans un party électro très sexy!

Les vrais fans de la chanteuse ont reçu un énorme cadeau ce soir puisqu’elle a revisité des pièces de ses quatre albums en carrière, dont certaines qu’elle ne jouait plus depuis un bon moment. Ariane a séduit la foule déjà conquise avec Réverbère ultra rythmé et Je veux tout où des tonnes de confettis se sont envolées dans le ciel. C’était à se demander si les « machines » étaient brisées tellement il y en avait. Les pitons d’Ariane étaient complètement recouverts et elle en avait plein les cheveux.

Le moment le plus émouvant de la soirée: Poussière d’ange. Personne ne s’attendait à entendre cette chanson qui a été revisitée par tant de chanteuses québécoises. C’était silence dans la foule et cela donnait la chair de poule.

Une soirée de filles!

Trois artistes féminines ont mis la table au concert d’Ariane Moffatt, tel que le voulait le concept amical de l’événement d’ouverture proposé par Laurent Saulnier, vice-président programmation et production des FrancoFolies.

Fanny Bloom y est donc allée de quelques titres d’Apprentie Guerrière. La Grande Sophie, de retour au Québec, a présenté La place du fantôme. Si le grand public ne connaissait que quelques titres de la chanteuse française, comme Du Courage, la majeure partie d’entre eux auront été surpris par son intensité scénique. Ses pièces sont beaucoup plus rythmées sur scène et elle a un immense plaisir à les partager.

Finalement, Marie-Pierre Arthur a livré une performance tantôt folk tantôt rock avec deux batteries sur scène. On a toujours autant de plaisir à entendre la voix de Marie-Pierre Arthur, placée à la perfection. D’un concert à l’autre, sa basse entre les mains, elle prouve qu’elle est une musicienne hors pair, chose que l’on remarque parfois moins chez les auteures-compositrices-interprètes du Québec.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

FrancoFolies: 13 juin 2013
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction