NOUVELLES
11/06/2013 07:44 EDT | Actualisé 11/08/2013 05:12 EDT

Le Nicaragua veut creuser son propre canal entre l'Atlantique et le Pacifique

AP

MANAGUA, Nicaragua - Un comité du congrès nicaraguayen a voté à l'unanimité lundi soir en faveur de la construction d'un nouveau canal entre les océans Atlantique et Pacifique, pour rivaliser avec le canal de Panama.

Le projet devrait maintenant recevoir le feu vert de l'assemblée législative dès jeudi.

Les travaux de 40 milliards $ US seraient réalisés par un consortium chinois, mais plusieurs détracteurs du projet font remarquer que de nombreux détails importants — comme le trajet qu'emprunterait le nouveau canal — n'ont toujours pas été dévoilés.

Les partisans du nouveau canal, de leur côté, affirment que le projet pourrait attirer 4,5 pour cent du transport maritime mondial de marchandises et doubler le PIB par habitant du Nicaragua, un des pays les plus pauvres d'Amérique latine.

Le projet jouit de l'appui enthousiaste du président Daniel Ortega, dont le Front sandiniste contrôle 63 des 92 sièges de l'assemblée législative.

Six trajets potentiels ont été évoqués, dont cinq qui traversent le Lac Nicaragua, mais on ne sait pas lequel a été retenu. Il faudrait au moins 11 ans pour creuser une voie maritime de 200 kilomètres, ce qui pourrait créer jusqu'à 40 000 emplois dans le secteur de la construction.

Le gouvernement nicaraguayen prévoit accorder à la compagnie Chinese HK Nicaragua Canal Development Investment une concession renouvelable de 50 ans. En vertu de cette entente, l'entreprise chinoise verserait au gouvernement 10 millions $ US par année pendant la première décennie, puis commencerait à lui remettre un pourcentage croissant des revenus générés par le canal.

Au terme de la concession, toutes les infrastructures deviendraient propriété du gouvernement du Nicaragua.