NOUVELLES

Chute de l'action de Lululemon

11/06/2013 10:49 EDT | Actualisé 11/08/2013 05:12 EDT

L'annonce lundi de la démission de Christine Day, la PDG de Lululemon, le fabricant de vêtements de sport de Vancouver, a d'importantes conséquences à la baisse sur l'action de l'entreprise.

Mardi matin à 10 h 15, l'action chutait de 16,5 % à la Bourse de Toronto, à 70,20 $, et perdait presque la même valeur au NASDAQ de New York, soit 16,3 %, pour se retrouver à 68,87 $.

Mme Day, qui était à la tête de Lululemon depuis plus de cinq ans, n'a pas été claire sur la raison de son départ, se bornant à expliquer qu'elle avait choisi le bon moment pour partir.

« Un plan d'action a été élaboré pour les cinq prochaines années et un énoncé de vision a été établi pour les 10 autres, a précisé Mme Day dans un communiqué. C'est le bon moment pour faire appel à un chef de la direction qui pilotera la prochaine phase du développement et de la croissance de Lululemon. »

Lors du dernier trimestre, Lululemon a indiqué avoir fait des profits de 47,3 millions de dollars américains, un peu plus que les 47 millions qui avaient été enregistrés lors de la même période l'an dernier.

Départ de la Bourse de Toronto

Par ailleurs, Lululemon ne sera plus présente à la Bourse de Toronto à partir du 24 juin, mais demeurera au NASDAQ, à New York.

L'entreprise affirme qu'étant donné le petit volume de ses actions qui est échangé, les dépenses et les procédures administratives qu'entraîne l'inscription à deux bourses ne sont pas justifiées.

PLUS:rc