DIVERTISSEMENT
11/06/2013 12:35 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

Accent québécois : Fred Pellerin ne s'est pas senti attaqué (VIDÉO)

PC

Le conteur québécois Fred Pellerin refuse de faire grand cas d'une polémique sur l'accent québécois, lancée lors de son passage sur le plateau de l'émission française On n'est pas couché, diffusé sur le réseau France 2, le 1er juin dernier.

Lors de l'émission animée par Laurent Ruquier, le réalisateur Jean-Pierre Mocky, qui était également invité, a interrompu l'entrevue de Fred Pellerin pour lui dire qu'il n'arrivait pas à comprendre ses propos en raison de son accent québécois.

Le coloré conteur n'a pas perdu son sang-froid. Il a répondu en parlant de l'importance et de la difficulté de garder la langue française bien vivante en Amérique du Nord.

En entrevue à l'émission 24 heures en 60 minutes, sur les ondes de RDI, Fred Pellerin a assuré que l'histoire n'avait pas fait grand bruit en France. Il a aussi dit qu'il ne s'était jamais senti directement attaqué.

« Il y a quelques spécimens comme ça. C'est un peu un jeu. Je ne l'ai jamais senti comme une attaque. (...) Je le connais ce genre là de Français. Il existe, mais il n'est pas fréquent. C'est pour se tirer la pipe. Comme une forme de joute verbale. Il voulait que je tombe dans le jeu pour argumenter avec« , a-t-il estimé.

Petit train va loin

Fred Pellerin a admis que son passage à l'émission On n'est pas couché a aidé à faire connaître son travail en France. La vente de billets pour les spectacles qu'il donnera jusqu'au 30 juin au Théâtre de l'Atelier, à Paris, vont bon train et les représentations devraient toutes afficher complet d'ici quelques jours, selon lui.

Le conteur de Saint-Élie-de-Caxton a avoué être surpris par la réponse du public, qui ne semble pas, lui, dérangé par son langage.

« J'ai été le premier étonné de venir jouer en France. (...) Je garde ma langue, c'est sûr. Le jour où on ne me comprendra plus, je ne viendrai plus conter en France. Mais les oreilles sont réceptives », a-t-il raconté à Anne-Marie Dussault.

Il a ajouté que sa carrière se construit tranquillement, mais solidement.

« J'arrive à hauteur d'homme. Je ne suis pas un gars qui débarque avec de grands moyens. On n'a jamais mis de moyens dans mon affaire. Il n'y a jamais personne qui a géré mes cheveux et ça donne ce que ça donne. »