NOUVELLES
10/06/2013 09:37 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

Via Rail annonce un plan de contingence si ses employés déclenchent une grève

AP

MONTRÉAL - Via Rail affirme que si ses employés de différents services, dont celui de la clientèle, entrent en grève cette semaine, l'administration continuera d'offrir le transport ferroviaire de base.

L'entreprise est en négociations avec le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) et fait face à l'échéance de minuit une, vendredi, pour parvenir à une nouvelle convention collective.

Si les discussions échouent, toutefois, Via dispose d'un plan de contingence qui comprend des voyages quotidiens le matin et à la fin de la journée dans le corridor Québec-Windsor.

Les voyages de longue distance et les trajets en direction d'endroits éloignés s'effectueront à un rythme hebdomadaire.

Les deux parties négocient depuis l'automne 2012 et participent actuellement à un processus de médiation.

Les TCA représentent environ 2000 employés des divisions du service à la clientèle, du service à bord des trains et de la maintenance du transporteur ferroviaire.

«Via Rail désire toujours négocier une entente juste avec les TCA, afin d'éviter tout dérangement des projets de voyage de ses clients», a déclaré, par voie de communiqué, le président de Via Marc Laliberté.

«Au même moment, nous voulons confirmer qu'un plan de service minimum est prêt à être mis en place sur tous nos itinéraires, incluant les régions éloignées du pays, pour nous assurer que les Canadiens peuvent continuer à voyager par train, s'il devait y avoir une interruption de service.»