NOUVELLES
10/06/2013 10:16 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

La SAAQ lance une autre campagne contre la conduite avec les facultés affaiblies

MONTRÉAL - La Société d'assurance-automobile du Québec (SAAQ) lance une nouvelle campagne de sensibilisation face à la conduite avec les facultés affaiblies.

Cette fois, la campagne est développée sur deux axes, soit l'alcool au volant, évidemment, mais aussi la conduite avec les facultés affaiblies par la drogue.

L'agence gouvernementale veut faire prendre conscience aux automobilistes que, contrairement à il y a quelques années, les policiers sont maintenant formés pour détecter la présence de drogue au volant et qu'en cas de soupçons en ce sens, des experts en reconnaissance de drogues pourront confirmer la chose au poste de police par la suite.

Du côté de l'alcool, la campagne de la SAAQ vise également a rappeler qu'il n'est pas nécessaire d'atteindre le «.08» pour représenter un danger sur la route et que les facultés sont effectivement affaiblies bien avant d'arriver à ce seuil, ce qui peut affecter la conduite d'une personne.

Bien que la sensibilisation et la répression aient grandement réduit la mortalité attribuable à l'alcool sur les routes au cours des dernières décennies en chiffres absolus, les proportions demeurent trop élevées selon la SAAQ.

Ainsi, de 2007 à 2011, 44 pour cent des conducteurs décédés au Québec avaient de l'alcool dans le sang et la présence de drogues licites ou illicites a été constatée dans près de 30 pour cent des décès entre 2006 et 2010.

-