NOUVELLES

Vettel le prétendant, Bottas le surprenant

08/06/2013 02:21 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le Grand Prix du Canada lui échappe toujours ainsi qu'à son écurie. Mais dimanche, Sebastian Vettel partira de la meilleure position pour combler ce manque à son curriculum vitae.

Le pilote Red Bull a réussi le meilleur temps des qualifications, samedi, au circuit Gilles-Villeneuve.

Il a arrêté le chrono 1 min 25 s 425/1000 dans une troisième manche qualificative disputée partiellement sous la pluie.

« Heureusement que la piste était sèche dans la deuxième séance d'essais libre hier. Ça nous a permis de procéder aux réglages qui devraient être utiles dimanche », s'est réjoui l'Allemand, meneur au classement général.

On prévoit des conditions ensoleillées pour la course. Lewis Hamilton, 2e des qualifications et Valtteri Bottas, 3e, espèrent que les météorologues ont tout faux.

« Si on roule sous des conditions changeantes, ce sera délicat et cela rendra le spectacle intéressant, comme les dernières années ici », estime Hamilton (1:25,512). Normal qu'il ait apprécié les dernières courses à Montréal, le Britannique. Il en a gagné trois sur cinq.

Sur la deuxième ligne, une surprise de taille en la personne de Valtteri Bottas (1:25,897). Le Finlandais n'a jamais fini dans les points cette saison.

« On ne s'attendait pas à ça. On espérait qu'il pleuve parce que sous la pluie, on a toujours une chance de faire un bon tour, en sortant au bon moment pour profiter des meilleures conditions de piste. Demain, si c'est sur une piste sèche, ce ne sera pas facile, car notre voiture n'est pas aussi rapide », évalue-t-il, lucide.

Mais pour l'instant, l'heure était à la fête chez Williams, où on l'a accueilli avec une ovation.

« C'est tellement important pour notre équipe qui travaille fort sans toujours être récompensée par les résultats », se réjouit la directrice générale adjointe Claire Williams.

Nico Rosberg, sur Mercedes, a échoué dans sa tentative de partir 1er pour une quatrième fois de suite. Il s'élancera de la 4e position (1:26,008), suivi de Mark Webber sur Red Bull.

La séance de qualifications a été stoppée pendant quelques minutes lorsque Felipe Massa chez Ferrari a abimé sa voiture dans un muret de pneus au troisième virage. Il partira 16e.

La pression commence à se faire sentir pour le pilote Ferrari en quête de résultats satisfaisants. Il a subi deux accidents au dernier Grand Prix, à Monaco, un durant les essais libres et un en course.

Son coéquipier Fernando Alonso partira 6e.

L'écurie McLaren, gagnante de quatre des cinq dernières courses montréalaises, a connu une dure journée. Jenson Button a fait le 14e temps et partira derrière son coéquipier Sergio Perez (12e) sur la grille.

« On a été malchanceux, plaide Button. Avec la pluie, le drapeau rouge (à cause de l'accident de Felipe Massa) et la circulation, on n'est jamais parvenu à faire un vrai tour rapide. »

Romain Grosjean n'a pu se tailler une place dans le top 16 au terme de la première séance de qualifications. « Les conditions étaient difficiles, ce n'était pas agréable », a laissé tomber le pilote Lotus.

Avec sa pénalité de 10 places sur la grille de départ en raison d'un accident à Monaco, il partira dernier. Son équipe pourrait décider de s'élancer des puits, dimanche. Ainsi, elle pourrait continuer à travailler sur la voiture entre les qualifications et la course.

« Imaginons qu'il pleuve, contrairement à ce qui est prévu, on pourrait partir avec les réglages appropriés et ainsi profiter d'un avantage sur les autres pilotes », a scénarisé le Français, ajoutant qu'aucune décision à ce propos n'avait été prise.

PLUS:rc