VIDEO

Gamboa toujours invaincu (PHOTOS)

08/06/2013 11:20 EDT | Actualisé 08/08/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL – Le Cubain Yuriorkis «El Ciclon» Gamboa a conservé sa fiche immaculée, en demi-finale au combat entre Chad Dawson et Adonis Stevenson, samedi au Centre Bell.

Le protégé du rappeur-promoteur Curtis «50 Cent» Jackson et ex-champion du monde unifié WBA et IBF des poids plumes (126 lb) a mis la main sur le titre WBA intérimaire des légers (135 lb) avec un gain par décision unanime (116-111, 116-111 et 115-112) sur le Colombien Darleys Perez.

Gamboa (23-0, 16 K.-O.) a surpris son rival dès l’entame, avec une combinaison gauche-droite, pour enregistrer une chute au tapis. Technique, le médaillé d’or olympique aux Jeux d’Athènes s'est contenté de véritablement ouvrir la machine au quatrième assaut. Il s’est ensuite déplacé pour dicter l’allure de la confrontation.

Perez (28-1, 19 K.-O.) est toutefois revenu en force en fin d’affrontement, question d’ennuager et en quelque sorte, ternir la présence de l’étoile cubaine.

Fait intéressant, Darleys Perez est le meilleur ami de l’espoir du Groupe Yvon Michel (GYM) Eleider Alvarez.

Lemieux expéditif

De retour après une absence de six mois, le poids moyen David Lemieux (29-2, 28 K.-O.) n’a mis que 2:21 pour passer le K.-O. au Polonais Robert Swierzbinski (11-2, 3 K.-O.).

Ce dernier est tombé à pas moins de trois reprises dans cette rencontre à sens unique. Lemieux était tellement trop puissant pour son opposant qu’il a réussi à étourdir ce dernier en le frappant sur les gants…

«J’ai lancé une bonne main droite et ça l’a mis par terre. J’avais bien testé ma main droite au gymnase et ça a bien été. Je suis content du résultat», a lancé l’athlète dirigé par Marc Ramsay, à sa sortie de l'arène.

«Vous voyez mes explosions: mes adversaires ne peuvent encaisser ça, a-t-il poursuivi. Mes coups sont tellement forts qu’ils lui ont coupé les jambes, et ce, même s’ils étaient sur ses gants. Je sens que les gens sont toujours derrière moi et moi, je suis toujours derrière eux!»

Pedraza remporte le combat qu’on ne voulait pas

Les amateurs de boxe auraient davantage aimé voir le duel prévu entre le Montréalais Eleider Alvarez et l’Américain Allan Green, mais ils ont tout de même été gâtés par la prestation du Portoricain Jose «Sniper» Pedraza (13-0, 9 K.-O.).

Ce dernier, un pugiliste habile et très prometteur, a livré une solide prestation face au Mexicain Sergio Villanueva (25-3-2, 13 K.-O.). Vif en contre-attaque et créatif dans ses attaques, l’enfant chéri du réseau HBO a envoyé son adversaire au sol à trois reprises au cours de son triomphe par T.-K.-O., à 2:59 de la septième reprise.

La présence du poids super-plumes âgé de 24 ans avait été imposée par la chaîne américaine sur la carte du Grand Prix, forçant le retrait du face-à-face prévu entre Alvarez et Green.

Bence règle le cas de Barrak

Dans un choc local de poids lourds, le Lavallois Didier «Big Body» Bence (9-0, 3 K.-O.) a passé le K.-O. au Longueuillois Eric Barrak (7-1, 6 K.-O.) à 2:55 du cinquième round.

Après avoir dominé l’action en début de combat grâce à ses habiletés supérieures, Bence a expédié Barrak au plancher, à la troisième reprise, avec une solide main droite.

Le protégé de GYM, âgé de seulement 25 ans, a de nouveau fait visiter le tapis à son rival, au cinquième engagement, grâce à un enchaînement de trois coups. Sonné, le bagarreur âgé de 35 ans a peiné à se relever, forçant l’arbitre Alain Villeneuve à mettre un terme à l’affrontement.

Débuts fracassants pour Beterbiev

En lever de rideau, la nouvelle recrue de GYM, le Russe Artur Beterbiev (1-0, 1 K.-O.), n’a fait qu’une bouchée du Californien Christian Cruz (12-15-1, 10 K.-O.).

Le champion du monde amateur en 2009 et double olympien a expédié son rival sur le postérieur à trois reprises, en route vers en gain par T.-K.-O. à 2:21 du deuxième round.

L’exploit est d’autant plus impressionnant, puisque Cruz a duré jusqu’au 12e engagement contre Lucian Bute (en 2005) et jusqu’au 10e assaut face à Jean Pascal (en 2007).

Dans le combat de réserve de la soirée, le super-mi-moyen Sébastien Bouchard (7-0, 2 K.-O.) de Québec a remporté une décision unanime en six reprises (58-56, 59-55 et 59-55) sur Francesco Cotroni (7-2, 4 K.-O.) de Terrebonne.

INOLTRE SU HUFFPOST

Un samedi de boxe au Centre Bell