NOUVELLES

Requête en destitution du maire Loranger : les citoyens devront patienter

07/06/2013 11:56 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT

Les citoyens de L'Ancienne-Lorette qui ont déposé une requête en inhabilité à l'endroit du maire Émile Loranger devront encore s'armer de patience. Leur requête ne sera pas entendue avant janvier 2014 en Cour supérieure.

Alain Fortin et Anthony Leclerc soutiennent qu'Émile Loranger est inhabile à diriger la Ville parce qu'il a notamment enfreint plusieurs règles municipales. Ces citoyens lui reprochent surtout de ne pas avoir déposé pendant 33 mois les états financiers de L'Ancienne-Lorette.

Ils réclament sa destitution en vertu de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités.

La requête a été déposée il y a un an et demi, mais les citoyens devront attendre encore plus de six mois avant de faire valoir leurs arguments. « Deux ans plus tard pour entendre une requête d'urgence, c'est long. Comme citoyen ça ne prend pas deux ans pour se faire mettre à l'amende si on transgresse une loi », déplore Alain Fortin.

Le maire Émile Loranger a déjà tenté de faire casser la requête la jugeant « non fondée », mais la Cour supérieure a décidé d'entendre la cause.

La requête en inhabilité à l'endroit du maire de L'Ancienne-Lorette sera entendue à compter du 20 janvier 2014 au palais de justice de Québec.

PLUS:rc