BIEN-ÊTRE

Michel Denisot va quitter fin juin le Grand journal de Canal+

07/06/2013 07:10 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT

Michel Denisot a décidé de quitter ses fonctions d'animateur du Grand Journal de Canal+ pour se consacrer à la direction de la rédaction de la version française du mensuel Vanity Fair dont le premier numéro sortira fin juin, a-t-il annoncé jeudi soir.

"J'ai décidé d'arrêter, la chaîne me proposait de faire un an de plus et j'ai pensé que c'était bien de finir sur une bonne année", a déclaré l'animateur, interrogé par l'AFP.

"Je suis très touché par tous les témoignages, et surtout fier d'avoir contribué à la plus grande réussite de toute l'histoire de Canal+ en terme d'audiences, d'images et de révélations. Je reste sous contrat avec Canal tout en assurant la direction de Vanity Fair", a-t-il ajouté, confirmant des informations à paraître vendredi dans Le Parisien et Aujourd'hui en France.

Le nouveau mensuel Vanity Fair, adaptation française du célèbre magazine américain doit sortir fin juin.

"Cela va me prendre plus de temps que prévu, et je ne peux pas faire deux choses de manière aussi passionnelle. Commencer une nouvelle aventure aussi prestigieuse à 68 ans, c'est une chance", explique l'animateur dans une interview au Parisien publié vendredi.

Michel Denisot, qui a participé à l'aventure Canal+ dés ses débuts en 1984 a été journaliste avant d'être producteur et dirigeant. Il a aussi été président du club de foot du Paris Saint-Germain de 1991 à 1998.

"Le Grand Journal va continuer, moi, j'ai mon compte", affirme-t-il.

Le Grand Journal, talk-show composé de chroniques, d'interviews, d'information et de divertissements a été lancé il y a neuf ans et semble aujourd'hui à la recherche d'un nouveau souffle, après une année 2012 exceptionnelle pour cause d'élection présidentielle.

Le Grand Journal a longtemps été considéré comme un rendez-vous incontournable pour toute forme de promotion, qu'il s'agisse de film, de livre ou de discours politique.

Les audiences de cette tranche en clair de la chaîne cryptée étaient en perte de vitesse depuis un an avec un repli de plus de 10%, oscillant autour de 1,6 million de téléspectateurs contre 1,7 million en 2011-2012, mais mieux que les 1,5 million en 2009-2010.

La direction de Canal+ indiquait jeudi "réfléchir à une évolution du Grand Journal" et de cette tranche en clair qui reste une vitrine importante pour la chaîne à péage.

La question du recrutement d'un ou plusieurs animateurs est désormais posée. Certains médias ces derniers jours évoquaient une possible arrivée d'Ali Badou ou d'une promotion de Maïténa Biraben voire d'un retour d'Antoine de Caunes. Ce dernier a toutefois démenti sur Le Mouv' tout retour sur la chaîne cryptée.


dab-lh/bd