NOUVELLES

Dawson vs. Stevenson: brasse-camarade à la pesée

07/06/2013 02:40 EDT | Actualisé 07/08/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - La tension était vive entre Chad Dawson et Adonis Stevenson, lors de la pesée officielle en vue de leur combat de championnat du monde des poids mi-lourds, samedi au Centre Bell.

Après avoir respecté leur limite de poids, les deux hommes se sont bousculés et une virulente échauffourée s'en est suivie.

«Dawson est intimidé. Il a beaucoup de pression sur lui, mais il n'était pas obligé de me pousser», a lancé Stevenson (20-1, 17 K.-O.), qui a enregistré un poids de 174.2 livres.

«Il est nerveux, je l'ai vu dans ses yeux. Moi, je suis relax et très détendu. Je m'amuse, a-t-il renchéri. J'ai une famille à nourrir. Si je meurs un jour, je veux que mes enfants aient un bel avenir. Je vous le dis: pariez sur moi. Vous ferez un coup d'argent! Ce sera un K.-O., entre le huitième et le 10e round.»

Quant à Dawson (31-2, 17 K.-O.), il a pris la poudre d'escampette dès la fin de l'intense face-à-face. Il avait précédemment fait osciller la balance à 173.4 livres.

«Chad est incognito présentement, il lui reste maintenant à faire son boulot, a expliqué l'entraîneur du champion The Ring et WBC des mi-lourds (175 lb), Eddie Mustafa Muhammad. C'était une petite empoignade, ça arrive en boxe. On va tout de même battre Stevenson tous les rounds. Nous serons inquiets seulement s'il arrive avec trois bras dans le ring!»

«En fait, quelqu'un dans la foule a sauté dans la mêlée, ça a mis le fou aux poudres, a-t-il continué. Stevenson et son clan voulaient une bagarre de rue, mais ils se sont pris à la mauvaise équipe. S'il faut que j'assomme quelqu'un pour protéger mon boxeur, je vais le faire.»

Les avis de Pascal et Stiverne

L'ancien champion linéaire des poids mi-lourds, Jean Pascal, ainsi que l'aspirant obligatoire au titre WBC des lourds, Bermane Stiverne, étaient présents vendredi lors de la pesée officielle.

Ils ont bien voulu livrer leurs impressions sur la rencontre de samedi, qui sera diffusée sur les ondes du prestigieux réseau HBO.

«J'ai affronté les deux (Pascal a vaincu Stevenson deux fois en amateur, en plus de ravir les ceintures des mi-lourds à Dawson en 2010). C'est un très bon combat et c'est 50-50 à mon avis. Dawson a l'expérience et la technique, alors que Stevenson est fort et puissant», a analysé Pascal.

«Même si Stevenson cogne beaucoup plus dur, les deux peuvent tout de même se passer le K.-O. à tout moment, a-t-il renchéri. Les gens sous-estiment la force de frappe de Dawson.»

Du côté de Stiverne, il penche pour «Superman», son ami d'enfance.

«Nous avons débuté en kickboxing lui et moi avec l'entraîneur Tiger Paul, avant d'aller tous deux au gymnase de boxe Plaza olympique, où il y avait plusieurs très bons pugilistes comme Joachim Alcine. C'était le Kronk (gymnase mythique de Detroit) de Montréal à l'époque!», s'est-il rappelé.

«Pour samedi, je vois Adonis l'emporter en dedans de 10 assauts», a-t-il poursuivi, confiant dans sa prédiction.

Gamboa, en demi-finale

Dans l'autre duel d'importance présenté samedi dans l'enceinte des Canadiens de Montréal, le Cubain Yuriorkis Gamboa (22-0, 16 K.-O.) et le Colombien Darleys Perez (28-0, 19 K.-O.) ont aussi tous deux respecté le poids de leur choc de championnat du monde WBA intérimaire des poids légers (135 lb).

Gamboa, un médaillé d'or olympique aux Jeux d'Athènes, est un protégé du rappeur-promoteur Curtis «50 Cent» Jackson.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques photos d'Adonis Stevenson et de Chad Dawson lors de combats précédents