NOUVELLES

Stephen Poloz croit en l'indépendance de la Banque du Canada

06/06/2013 02:55 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

Lors de sa première apparition publique d'importance depuis son entrée en fonction lundi, le nouveau gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, a nié que l'indépendance de la banque centrale sera compromise par les nouvelles règles gouvernementales sur les organismes de la Couronne.

Le budget déposé en mars par le ministre des Finances, Jim Flaherty, prévoit que le gouvernement a la responsabilité de superviser l'embauche et la rémunération des employés des organismes de la Couronne, incluant la Banque du Canada.

Stephen Poloz a déclaré devant un comité de la Chambre des communes que l'indépendance de la Banque du Canada en ce qui a trait à la politique monétaire était enchâssée dans la tradition et la législation. D'après Stephen Poloz, il existe une séparation nette entre les volets de l'administration et de l'élaboration des politiques à la Banque du Canada.

Reprise économique

Le nouveau gouverneur a également évoqué la situation économique mondiale, soutenant que de toute évidence, elle était toujours en phase de reprise, mais pas « au sens habituel du terme ». Selon lui, cette reprise s'apparente davantage à une reconstruction d'après-guerre.

Stephen Poloz a ajouté qu'il n'était pas surprenant que la reprise économique canadienne mette du temps à se concrétiser, en raison du dommage causé par la récession, qui a eu pour effet de faire chuter la production économique au pays.

Le gouverneur dit s'attendre à ce que la demande étrangère reprenne et à ce que les exportations progressent davantage, ce qui devrait renforcer la confiance des entreprises.

PLUS:rc