POLITIQUE

Car Surfing : un comportement pas «bénin» pour la SAAQ

06/06/2013 08:11 EDT | Actualisé 06/08/2013 05:12 EDT
PC

Les « erreurs de jeunesse » du candidat d'Équipe Labeaume, Laurent Proulx, ne passent pas inaperçues pour la Société de l'Assurance automobile du Québec (SAAQ).

Même si le maire Labeaume a qualifié de « bénigne » la cascade réalisée il y a quelques années par Laurent Proulx, la SAAQ estime qu'il ne faut surtout pas banaliser ce type comportement.

Dans une vidéo sur Internet, on aperçoit Laurent Proulx, alors âgé au début de la vingtaine, chevauchant un trois-skis accroché derrière un véhicule qui le traîne dans des rues enneigées de Drummondville. Laurent Proulx a admis avoir tourné cette vidéo en disant regretter cette « erreur de jeunesse. »

Loin d'être anodine, ce genre de cascade peut être lourde de conséquences selon la SAAQ. « Dans des cas, ça se termine bien, il n'y a pas de blessure, mais malheureusement dans d'autres cas ça se termine très mal. C'est la raison pour laquelle c'est un comportement à proscrire complètement », soutient le porte-parole, Mario Vaillancourt.

La SAAQ rappelle que ce geste délinquant sur la route est même l'un des plus sévèrement sanctionnés depuis avril dernier. « Il y a 12 points d'inaptitudes qui sont reliés à ce genre de comportement pour les gens qui sont reconnus coupables », affime Mario Vaillancourt.

Le CAA Québec partage aussi la position de la SAAQ. Le porte-parole de l'organisme, Philippe Saint-Pierre, croit que le maire Labeaume aurait dû faire preuve de plus de retenue lorsqu'il a commenté l'événement.

« C'est clair que traiter un événement de « bénin » dans le contexte, il faut faire attention. Je pense que M. Proulx a fait son mea culpa, mais en même temps je pense qu'une figure d'autorité doit faire la démonstration comme quoi ce genre de geste là n'est pas un modèle à suivre », a résumé M. Saint-Pierre.

INOLTRE SU HUFFPOST

Régis Labeaume en 10 faits saillants