NOUVELLES

Nouveau service de messagerie d'urgence

05/06/2013 06:28 EDT | Actualisé 05/08/2013 05:12 EDT

Montréal dispose d'un nouveau service de messagerie d'urgence destiné à l'ensemble des citoyens de l'agglomération. La ville peut envoyer dans chaque foyer un message téléphonique enregistré signalant un danger comme un avis d'ébullition de l'eau, une inondation ou une émanation toxique dans un secteur.

Un texte de Francine Plourde

« On l'a utilisé avec des grands taux de succès. Ça demeure un outil fort intéressant. Il y a à peu près juste Montréal au Canada qui a un outil de cette sorte-là », souligne la chef de division au Centre de sécurité civile de la Ville de Montréal, Louise Bradette.

Le service d'avis à la communauté est surtout utile lorsque la situation d'urgence touche une zone spécifique. Lors du dernier avis d'ébullition d'eau, qui touchait plus d'un million de personnes, il a fallu recourir à d'autres moyens, précise Mme Bradette. « On a une capacité de 10 000 à 15 000 appels à l'heure. Quand on parle de 1,3 million de personnes, on ne peut pas compter que sur cet outil pour avertir la population ».

Cet été la ville compte l'utiliser lors des périodes de chaleur accablante pour joindre les personnes habitant des zones à risque.

« Pour les chaleurs accablantes, nos travaux nous ont permis de cibler des secteurs précis. On combine un indice de pauvreté avec des secteurs ayant des îlots de chaleur et on peut bien cibler la population, ce qui va nous permettre de le rendre très efficace cet outil-là ».

Le service d'avis à la communauté utilise les bases de données téléphoniques du 9-1-1, qui contiennent les numéros de téléphone de la plupart des résidences et entreprises du territoire. L'accès aux bases de données du 9-1-1 coûte 22 000 $ annuellement à la Ville.

Pour recevoir les messages sur un téléphone cellulaire, il suffit de s'inscrire sur le site de La Sécurité civile de Montréal

PLUS:rc