NOUVELLES

Rivière Lorette : le ministre de l'Environnement souhaite accélérer les travaux

04/06/2013 06:23 EDT | Actualisé 04/08/2013 05:12 EDT

Le ministre de l'Environnement pourrait permettre à la Ville de Québec de ne pas tenir d'audiences du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) dans le dossier de la rivière Lorette.

Yves-François Blanchet a parlé au maire Labeaume, mardi soir, pour lui dire que son ministère était ouvert à la demande de la Ville pour accélérer les travaux sur les berges de la rivière. Cette décision doit par contre être acceptée par le conseil des ministres.

« Je ne ferai pas de compromis sur des enjeux environnementaux. On ne va pas régler un problème en en créant un autre, donc on a une espèce de voie de passage qui pourrait être assez étroite », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, Yves-François Blanchet se dit sensible au désespoir que vivent les sinistrés de L'Ancienne-Lorette qui ont été victimes d'inondations en fin de semaine. « Je me mets dans la position des citoyens et je suis très sensible à ça, donc tout ce qui peut être fait dans la mesure du raisonnable pour accélérer le processus qui va sécuriser les citoyens va être fait. »

Plusieurs sinistrés de L'Ancienne-Lorette ont subi des milliers de dollars de dégâts à la suite des pluies diluviennes de vendredi. Certains d'entre eux reprochent à la Ville de Québec de ne pas avoir agi assez rapidement au cours des dernières années pour empêcher les débordements répétitifs de la rivière Lorette.

Étude du BAPE

Les sinistrés déplorent le fait qu'ils devront attendre encore plusieurs années avant que la Ville de Québec règle les débordements de la rivière Lorette.

La solution envisagée par la Ville implique le rehaussement des berges de la rivière. Cette option doit être soumise à l'étude du BAPE et ne pourra être réalisée avant 2019.

Si le gouvernement autorise le projet sans l'accord du BAPE, celui-ci pourrait se réaliser en 2016.

PLUS:rc