NOUVELLES

Des employés d'ONG condamnés à la prison en Égypte

04/06/2013 02:55 EDT | Actualisé 03/08/2013 05:12 EDT

Le tribunal du Caire a prononcé mardi une série de peines de prison contre une quarantaine d'Égyptiens et d'étrangers, dont des Américains, tous employés d'organisations non gouvernementales (ONG).

Le jugement a également ordonné la fermeture des locaux de ces ONG en Égypte.

La justice leur reproche de diriger des organisations non agréées par les autorités et de recevoir des fonds de l'étranger, ce qui n'est pas permis par la loi.

Sur les 43 personnes condamnées, 27 - essentiellement des étrangers, dont près d'une vingtaine d'Américains, ayant pu quitter le pays - ont écopé de cinq ans de prison par contumace.

Le fils du ministre américain des Transports Ray LaHood figure parmi les Américains condamnés.

Les 16 autres, principalement des Égyptiens, se sont vu infliger des peines de un et deux ans de prison.

Washington et Berlin protestent

Le secrétaire d'État américain, John Kerry, n'a pas tardé à réagir à l'annonce des condamnations, accusant l'Égypte d'avoir organisé un « procès politique ».

Pour le chef de la diplomatie américaine, la décision de la justice égyptienne est « contraire au principe universel d'association et incompatible avec une transition démocratique ».

Le ministre allemand des Affaires étrangères s'est dit quant à lui « révolté et très inquiet » par de « dures sanctions prises par la cour à l'encontre du personnel cairote de la fondation Adenauer et de la décision de fermer son bureau ».

PLUS:rc