NOUVELLES

Une nouvelle technologie pour réduire les émissions issues des sables bitumineux

03/06/2013 04:44 EDT | Actualisé 03/08/2013 05:12 EDT
Getty Images
A large oil refinery along the Athabasca River in Alberta's Oilsands. Fort McMurray, Alberta.

CALGARY - Une nouvelle technologie développée à partir de sous-produits d'agriculture et de foresterie pourrait contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre et purifier l'eau résiduelle émanant de l'exploitation des sables bitumineux.

Selon David Layzell, chercheur à l'université de Calgary, l'idée est comparable à celle d'utiliser du charbon pour filtrer les impuretés contenues dans l'eau du robinet.

Jusqu'à présent, des études ont démontré que de la paille et du bois pouvaient jouer le rôle de biocarbone, afin d'absorber l'acidité dans les bassins de résidus, a indiqué le chercheur.

Le procédé biocarbone permet l'épuration biologique des eaux usées par percolation à travers un lit de matière.

Grâce au processus de filtration, entre 75 et 90 pour cent des composés organiques pourraient être retirés des bassins d'eau résiduelle provenant de l'exploitation des sables bitumineux, d'après le professeur Layzell.

L'eau n'en sera pas potable pour autant, a-t-il précisé, mais la filtration permettra de retirer l'acidité qui cause la formation et l'émission de méthane.

M. Layzell a précisé que la recherche en était toujours à un stade préliminaire et a prévenu que le processus devrait être beaucoup moins coûteux pour être rentable.