NOUVELLES

Récompenses pour la capture des chefs islamistes africains

03/06/2013 11:41 EDT | Actualisé 03/08/2013 05:12 EDT

Les États-Unis offrent une vingtaine de millions de dollars pour toute information qui leur permettra de mettre la main au collet de principaux chefs islamistes d'Afrique de l'Ouest.

La capture de Mokhtar Belmokhtar, soupçonné pour son rôle dans la prise d'otage d'un complexe gazier d'Algérie en janvier dernier, est chiffrée à 5 millions de dollars. Ancien chef du groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), il a fondé sa propre organisation en 2010. Il y a une dizaine de jours, il a menacé de mener des attaques au Niger.

Washington offre 7 millions de dollars pour la capture du présumé chef de la secte Boko Haram, Abubakar Shekau. La secte a mené de nombreuses attaques dans des pays du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest, principalement au Nigeria.

L'administration américaine offre 11 autres millions pour des dirigeants d'Al-Qaïda au Maghreb islamique. Washington s'inquiète de la montée en puissance de ce groupe qui prône un islam radical et a recours à la force pour déstabiliser les gouvernements.

« Ils représentent pour nous une grande source d'inquiétudes. Tout ce que nous pouvons faire pour réduire les capacités d'Aqmi, pour obtenir des informations sur ces individus et les traduire en justice, c'est notre objectif", a expliqué ce diplomate américain, sous couvert de l'anonymat.

Des affiches annonçant les récompenses seront placardées au Mali, au Nigeria et dans certains autres pays voisins aux prises avec des factions d'Aqmi et de Boko Haram.

PLUS:rc