POLITIQUE

Les gouvernements s'engagent à collaborer pour protéger les Grands Lacs

03/06/2013 03:10 EDT | Actualisé 03/08/2013 05:12 EDT
Shutterstock
morning fog on lake ruth ...

MONTRÉAL - Le ministre de l'Environnement du Québec revient rassuré du Sommet des gouverneurs des Grands Lacs, qui avait lieu au Michigan le week-end dernier.

Yves-François Blanchet a l'impression que les gouvernements de huit États américains, en plus du Québec et de l'Ontario, sont enfin prêts à faire front commun pour régler certains problèmes environnementaux, dont celui des espèces envahissantes.

Les mesures prises jusqu'à maintenant pour contrer l'invasion de la carpe asiatique semblent efficaces, selon le ministre. Le gouvernement américain et l'État de l'Illinois ont réussi à intercepter des centaines de milliers de tonnes de cette espèce prédatrice qui remonte le Mississippi.

Son incursion dans les Grands Lacs, dans le passé, a eu des impacts nuisibles sur l'environnement mais aussi sur l'économie, notamment sur la pêche commerciale et sportive.

Le ministre Blanchet se dit satisfait de la sensibilité des autres gouvernements qui affirment maintenant que le développement économique ne peut se faire sans considérations environnementales.

Les représentants des différents gouvernements se sont entendus pour intensifier leur collaboration.

Il y aura notamment une harmonisation des politiques en matière de ballast sur les navires pour réduire la prolifération de nouvelles espèces dans le fleuve Saint-Laurent et dans les Grands Lacs.

La région possède 20 pour cent de l'eau douce de la planète et abrite 100 millions de personnes.