NOUVELLES

Le famille d'Oscar Pistorius ébranlée par les images de Sky News

02/06/2013 11:25 EDT | Actualisé 02/08/2013 05:12 EDT

La famille du sprinteur Oscar Pistorius est « ébranlée » par les images « explicites » diffusées par une station de télévision britannique qui visaient à montrer la salle de bain couverte de sang où l'athlète olympique a mortellement abattu son amie de coeur, le jour de la Saint-Valentin.

La déclaration de la famille a été produite en réaction aux images de Sky News, diffusées vendredi, alors que le sprinteur amputé des deux jambes doit se présenter en cour mardi pour une audience en prévision de son procès pour meurtre.

La famille avait exprimé le souhait que le processus judiciaire suive son cours dans un cadre intègre. Or, selon la famille, la fuite de matériel au grand public avant le procès ne fait pas avancer le processus.

L'Associated Press et les autorités policières d'Afrique du Sud n'ont pas corroboré les images. Sky News a indiqué, la semaine dernière, avoir « obtenu » la collection d'images de l'intérieur de la luxueuse résidence de Pistorius à Pretoria, sans dire exactement où.

Il s'agira de la première comparution de Pistorius en cour depuis qu'il a obtenu une libération conditionnelle, le 22 février. La famille soutient que la preuve démontrera son affirmation selon laquelle qu'il s'agit d'un accident.

L'athlète âgé de 26 ans est accusé du meurtre prémédité de Reeva Steenkamp. Il nie les accusations et affirme qu'il a abattu la mannequin âgée de 29 ans par erreur, croyant qu'un intrus tentait d'entrer à l'intérieur de sa résidence.

« Notre famille soutient totalement Oscar alors qu'il se prépare à comparaître en cour ce mardi, affirme la déclaration officielle. Nous croyons en lui, nous l'aimons et nous allons l'appuyer dans chacune des étapes à venir. Nous continuons d'avoir une grande foi envers le système judiciaire sud-africain et nous croyons que la description qu'a faite Oscar des événements survenus lors de cette terrible soirée de février sera confirmée par la preuve que l'équipe de défense présentera en cour. »

Depuis sa libération, Pistorius vit - parfois en isolation, selon sa famille - à la résidence de son oncle. Il n'aurait été vu que deux fois, dont une fois dans un restaurant de Johannesburg.

Le multiple champion paralympique s'est retiré de la compétition active pour se concentrer sur son procès. Si reconnu coupable, il pourrait être condamné à une peine minimale de 25 ans de prison.

PLUS:rc