NOUVELLES

Lock-out : des concessionnaires de Saint-Félicien deviennent actionnaires d'un garage

01/06/2013 03:20 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

Le lock-out chez les concessionnaires de la région franchit le cap des trois mois et prend toutes les allures d'un combat de David contre Goliath.

Radio-Canada a appris que des concessionnaires de Saint-Félicien viennent d'acquérir un garage pour faire effectuer leurs travaux mécaniques en marge du conflit, comme c'est déjà le cas au Saguenay.

La loi anti-briseurs de grève interdit de remplacer un travailleur syndiqué pendant un conflit, mais comme il s'agit d'une nouvelle place d'affaires, c'est légal.

Selon le registre des entreprises du Québec, LD Auto, la Maison de l'auto de Saint-Félicien et le garage Paul Dumas sont devenus actionnaires du garage Beaudoin le 7 mai dernier.

Plusieurs autres concessionnaires sont aussi dans le coup. Une tactique patronale prévue depuis décembre qui révolte les syndiqués en lock-out.

Ce stratagème légal permet aux concessionnaires de conserver leur clientèle tout au long du conflit de travail.

Aucun des gestionnaires n'a toutefois accepté d'accorder d'entrevue.

Après trois mois de lock-out, rien ne laisse présager un règlement entre les 27 concessionnaires de la région et leurs employés. Il n'y a toujours pas de négociation.

La partie patronale vient même de déposer des plaintes à l'endroit d'une cinquantaine de travailleurs pour outrage au tribunal. Un dossier qui sera entendu en cour le 17 juin.



Selon le reportage de Priscilla Plamondon-Lalancette

PLUS:rc