NOUVELLES

L'OPEP laisse ses quotas inchangés

31/05/2013 08:39 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) reconduit son plafond de production d'or noir pour le reste de l'année 2013. Réunis à Vienne, siège du cartel, les membres de l'organisation se sont tous prononcés pour le maintien du débit actuel, malgré des craintes relativement à une baisse de la demande mondiale de pétrole.

Le plafond est fixé à 30 millions de barils de pétrole par jour depuis 2011. Le cartel estime que la situation du marché est équilibrée et que le prix du baril avoisinant les 100 $ est convenable compte tenu des circonstances économiques mondiales. L'OPEP anticipe une croissance de la demande de pétrole au deuxième trimestre, mais le marasme économique en Europe, les problèmes budgétaires aux États-Unis et l'inflation en Chine incitent à la prudence.

Les producteurs tablent également sur une production américaine de pétrole de schiste modérée. Avec la croissance de la production au Texas et dans le Dakota du Nord, les États-Unis sont devenus un sérieux concurrent de l'OPEP. L'Arabie saoudite possède toutefois des capacités de production inutilisées. Elles pourraient faire baisser les cours du pétrole si elles étaient employées, rendant ainsi l'exploitation du pétrole de schiste américain moins viable financièrement.

Les délégués doivent par ailleurs décider des critères de sélection pour la désignation du futur secrétaire général de l'OPEP à la fin de l'année. Une chaude lutte se joue entre l'Irak, l'Iran et l'Arabie saoudite. Abdalla Salem El-Badri de la Libye est en poste depuis 2007.

PLUS:rc