NOUVELLES

La C.-B. rejette le projet de pipeline Northern Gateway

31/05/2013 01:40 EDT | Actualisé 30/07/2013 05:12 EDT

La Colombie-Britannique a soumis ses conclusions à la Commission d'examen conjoint du projet de pipeline Northern Gateway, selon un communiqué du ministère de l'Environnement publié vendredi.

La province soutient qu'elle ne peut appuyer le projet tel qu'il a été présenté, puisqu'il ne répond pas à ses inquiétudes environnementales.

« La Colombie-Britannique a révisé toutes les preuves et les conclusions présentées au panel et a posé des questions au sujet du projet, notamment au sujet de son tracé, sa capacité de répondre à un déversement et sa structure financière pour répondre à tout incident », a déclaré le ministre de l'Environnement, Terry Lake, dans le communiqué.

« Nous n'avons pas obtenu de réponses satisfaisantes à nos questions durant les audiences », enchaîne-t-il.

La Colombie-Britannique s'oppose à ce que le feu vert soit donné au projet sur la base de la promesse d'Enbridge de faire d'autres études et de présenter des plans détaillés en cas de déversement seulement après l'obtention du certificat recherché, est-il expliqué.


Maintien des cinq conditions

Le communiqué précise que la province maintient les cinq conditions établies préalablement au sujet de la construction de pipelines transportant du pétrole des sables bitumineux dans la province.

Par ailleurs, le rejet du projet Northern Gateway ne signe pas l'arrêt de mort des autres projets de pipeline tels que Trans Mountain de Kinger Morgan, est-il également précisé. Les conditions pour accepter ses projets seront toutefois les mêmes.

La Colombie-Britannique présentera ses arguments finaux à la commission d'examen conjoint à Terrace, dans le nord de la province, le 17 juin prochain.

PLUS:rc