NOUVELLES

G20 à Toronto : un premier policier blanchi

31/05/2013 12:42 EDT | Actualisé 31/07/2013 05:12 EDT

Le premier policier à faire face à la justice à la suite des interventions musclées contre les manifestants lors du Sommet du G20 en 2010 à Toronto est blanchi.

La Cour supérieure de l'Ontario a statué que l'agent Glenn Weddell est non coupable des accusations d'agression armée et de voies de fait causant des blessures qui pesaient contre lui.

Durant le procès, le Torontois Dorian Barton avait affirmé avoir été frappé à plusieurs reprises par une matraque ou un bouclier alors qu'il prenait des photos lors d'une manifestation.

Il a souffert d'une fracture à l'épaule et de plusieurs blessures au visage.

Lors de son témoignage, l'agent Weddell avait nié avoir fait preuve de force excessive envers Dorian Barton, mais il avait admis que son bouclier aurait pu entrer en contact avec lui par accident.

La Cour a examiné plusieurs vidéos et photos ayant été prises durant la manifestation qui a eu lieu près de Queen's Park, le 26 juin 2010.

Une des vidéos montre Dorian Barton être traîné par des agents, puis jeté au sol.

Toutefois, aucune image ne montre la victime en train d'être frappée.

Plus tôt ce jour-là, des manifestants avaient incendié une voiture de police et brisé plusieurs vitrines du centre-ville de la métropole.

Le procès d'un autre policier doit débuter lundi. Babak Andalib Goortani est lui aussi accusé de brutalité durant la même manifestation.

PLUS:rc