NOUVELLES

Idéalement avant 2014, dit Dumontier

30/05/2013 04:10 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT


François Dumontier surveille les derniers préparatifs pour la présentation du Grand Prix du Canada, en pensant au renouvellement à venir du contrat assurant l'avenir de la course.

Un texte de Philippe Crépeau

Le matériel de la famille F1 arrive dès ce week-end. Le personnel des équipes ne verra pas grands changements cette année aux installations. Les habitués ne se perdront pas dans le paddock. 

« Il faut s'assurer que dans la dernière semaine, il n'y ait que de petits détails à régler ou un imprévu, a dit François Dumontier à Radio-Canada Sports, jeudi. Mais pour un événement de cette envergure, il faut être prêt à l'avance. Les équipes vont retrouver sensiblement les mêmes installations qu'en 2012 et en 2011. Le centre media également. Il est plutôt prévu que dans un avenir de renouvellement de l'entente il y ait des modifications majeures. » 

François Dumontier attend donc lui aussi que l'avenir soit écrit noir sur blanc et signé, pour lancer son grand chantier, la rénovation et l'agrandissement des installations (puits, garage, tour de contrôle, paddock). 

Il semble que les négociations aient ralenti, en raison des hésitations du Gouvernement fédéral. Le ministre Denis Lebel, responsable du dossier, dit travailler avec les autres intervenants dans le dossier, mais se réfugie derrière « la capacité de payer » des contribuables. 

L'arrivée du GP de New York/New Jersey prévu pour 2014 pourrait changer les habitudes des spectateurs américains de la côte Est qui se déplacent au circuit Gilles-Villeneuve chaque année.

Monsieur Dumontier n'y croit pas encore, mais aimerait se mettre à la tâche plus tôt que plus tard, le contrat actuel arrivant à échénace au soir de la présentation du Grand Prix de 2014.

« Dans l'entente actuelle, je n'interviens pas directement. Toutefois, le Grand Prix est important pour la ville et la province, et étant l'organisateur du Grand Prix, je vais tenter de parler pour voir quelle solution on peut trouver, explique-t-il. Dans un monde idéal, on voudrait que ce soit signé avant même la dernière année de notre entente qui se termine en 2014, ceci dit, le GP du New Jersey est dans les plans depuis quelques années, et je ne pense pas qu'il aura lieu en 2014. Il y a beaucoup de travail à faire là-bas. »

Plutôt que de parler contrat, François Dumontier voudra la semaine prochaine parler du présent et des partenaires qui lui tiennent à cœur, notamment le Comité olympique canadien, par le biais de sa fondation, et l'organisme Moisson Montréal, qu'il va aider en cette période fort occupée de fin d'année scolaire. 

Et selon nos sources, il pourra le faire, car l'avenir ne sera plus brouillon.

PLUS:rc