NOUVELLES

Chauffage au mazout égale souvent décontamination

30/05/2013 04:56 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT

« Il y a tellement de choses absurdes qui se passent dans la vie ». Cette phrase, c'est Frédéric Back, le célèbre illustrateur québécois et auteur de L'homme qui plantait des arbres qui l'a dite. Il vit actuellement une situation difficile. Une situation partagée par bien des Québécois.

Un texte de Jean-Sébastien Cloutier

Si vous habitez une maison qui a été construite aux environs des années 50 à 70 et qu'elle a déjà été chauffée au mazout, vous pourriez avoir vous aussi de mauvaises surprises. À l'époque, certains réservoirs au mazout étaient enfouis à côté de la maison pour des raisons esthétiques et pour économiser de l'espace à l'intérieur. Le problème, c'est qu'avec les années, ces réservoirs ont parfois rouillé et ont fui. Alors sans que vous le sachiez, votre terrain est peut-être contaminé au mazout.

Si c'est le cas, il vous sera difficile de vendre votre propriété si vous ne la faites pas décontaminer, parce que les banques refuseront de prêter de l'argent aux éventuels acheteurs. Les institutions financières se basent sur les normes environnementales québécoises, assez sévères, et édictées en pensant aux terrains commerciaux plutôt qu'aux résidents.

Le problème, c'est que la décontamination peut coûter très cher. De quelques milliers de dollars à plusieurs dizaines de milliers de dollars. Un agent immobilier à qui j'ai parlé a même déjà vu une décontamination qui a coûté 5 millions de dollars dans Westmount! L'huile s'était propagée aux terrains adjacents. Bien sûr, on peut poursuivre les anciens propriétaires pour vice caché, mais bonjour les démarches et la dépense!

Frédéric Back, lui, en aura pour plus de 100 000 $ de travaux.

On ignore exactement combien de gens au Québec seront potentiellement confrontés à ce problème. Ce qu'on sait par contre, c'est qu'ils sont des centaines à le vivre depuis quelques années. Et contrairement à une vingtaine d'États américains, aucun programme d'aide n'existe dans la province pour soutenir ces personnes financièrement.

Parlez de ce sujet à votre agent immobilier si vous avez des doutes. Il vous orientera dans vos démarches.

PLUS:rc