DIVERTISSEMENT

L'OSM passe en mode estival

29/05/2013 08:41 EDT | Actualisé 29/05/2013 08:41 EDT

Kent Nagano et ses musiciens de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) profiteront de la saison chaude pour aller à la rencontre du public et faire découvrir la musique classique aux non-initiés. On a dévoilé mardi l’itinéraire estival de l’ensemble, qui le mènera dans quatre salles du Quartier des spectacles et dans quelques-uns des plus beaux parcs en périphérie de la métropole.

Après avoir obtenu un grand succès l’an dernier, La Virée classique de l’OSM est de retour et s’étalera cette fois sur deux jours, les 16 et 17 août. Dédiée à l’œuvre de Mozart, l’escapade fera la part belle à un instrument important de l’époque du compositeur, la clarinette, et prendra des allures de véritable marathon, alors que trente concerts de 45 minutes, cinq le vendredi et vingt-cinq le samedi, seront proposés. Concentrée dans le quadrilatère de la Place des Arts, soit la Maison symphonique, la Cinquième Salle, le Studio-Théâtre et la salle Beverley Webster Rolf du Musée d’art contemporain, la formule permettra à des artistes, connus ou pas, de briller dans un cadre un peu plus éclaté que celui des spectacles traditionnels.

On y entendra notamment le clarinettiste Jörg Widmann, les pianistes Alexandre Tharaud, Menahem Pressler, Angela Hewitt, André Laplante et David Jalbert, les violonistes Augustin Dumay et Alexandre Da Costa, le Quatuor à cordes de l’Académie d’été du Mozarteum de Salzbourg et, pour la première fois, l’organiste en résidence de l’OSM, Jean Willy Kunz. Plusieurs jeunes talents de la relève, dont le pianiste Kit Armstrong, le violoncelliste Stéphane Tétreault et la violoniste Hyeyoon Park seront aussi de la partie.

Puisque Mozart était un petit prodige, un programme spécialement conçu pour les enfants a été mis sur pied. La comédienne Pascale Montpetit lira L’histoire de Babar, de Poulenc, et La Récréation de Mozart, une production des Jeunesses Musicales du Canada. Une autre sélection entièrement consacrée au mythique créateur sera dirigée par Kent Nagano et mettra à nouveau en vedette Augustin Dumay, dans les célèbres Requiem et Concerto pour clarinette. D’autres récitals et prestations axés sur Mozart compléteront la Virée, à laquelle s’ajoutera en outre des animations continues déclinées par l’École nationale de lutherie, les Petits Chanteurs du Mont-Royal et l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal à l’Espace culturel Georges-Émile Lapalme. Des ateliers pour les tout-petits sont aussi à l’horaire.

Les billets pour ces différentes activités seront en vente ce jeudi, à des prix variant de 10$ à 30$, au www.osm.ca ou au (514) 842-9951.

En plein air

Quant à leur périple extérieur, on espère que les troupes de Kent Nagano l’effectueront sous un ciel clément. Les 31 juillet, 1er août et 2 août, l’OSM se produira respectivement au Parc de l’Île-Lebel de Repentigny, au Parc de la Rivière-aux-Pins de Boucherville et au Parc Ahuntsic de Montréal, sous la direction du chef en résidence Nathan Brock. Un choix de morceaux de Dvorak, Grieg, Moussorgski, Khatchatourian, Verdi et Wagner sera interprété aux trois endroits, et le public est invité à se prononcer dès aujourd’hui pour déterminer trois autres pièces qui s’ajouteront à cette liste. En se rendant au www.osm.ca, on peut entendre des extraits de 10 œuvres présélectionnées et voter pour l’une d’elles.

Charles Lafortune agira à titre d’animateur de ces concerts. Il succède ainsi à Christopher Hall et Sébastien Benoît. Heureux d’avoir la chance de contribuer à démocratiser la musique classique, l’homme dit éprouver une affection particulière envers ce genre qu’on a parfois tendance à craindre. «Moi, je représente le spectateur qu’on invite à venir écouter l’OSM dans les parcs, mais qui n’est pas nécessairement un mélomane averti», a-t-il expliqué. «Ces événements sont une belle façon de réaliser qu’on connaît souvent mieux la musique classique qu’on pense – on a tous déjà entendu du Brahms sans le savoir – et de partager des moments précieux en famille. Quand on entend ces airs, il y a automatiquement un film qui se met à tourner dans notre tête. La musique classique a le pouvoir de créer des images et de susciter des émotions très personnelles. Alors, quand l’OSM m’a approché, j’ai été ravi. Je serai la courroie de transmission entre l’Orchestre et les gens.»

Enfin, l’OSM fera aussi un saut au Festival Orford, le 6 août, et au Festival de Lanaudière, les 9 et 10 août du même mois. Le 14, l’institution convie les Montréalais au Parc olympique pour un tour de piste sur l’Esplanade Financière Sun Life, animé par Marc Hervieux, et auquel participera notamment le chanteur et accordéoniste Yves Lambert. En 2012, près de 20 000 personnes avaient pris part à ce premier exercice dans ce lieu phare de la ville.