NOUVELLES

<em>Sarah préfère la course</em> : Québec après Cannes

29/05/2013 04:16 EDT | Actualisé 28/07/2013 05:12 EDT

Après un séjour bien rempli et chargé d'émotion, Chloé Robichaud et son équipe sont de retour de Cannes pour présenter au public québécois le long métrage Sarah préfère la course.

Le premier long métrage de Chloé Robichaud, qui a été présenté en compétition officielle à Cannes dans la catégorie Un certain regard, n'a pas reçu de prix, mais un accueil chaleureux et une belle visibilité.

Chloé Robichaud, originaire de Québec, prend peu à peu conscience de l'attention reçue à Cannes. « Je retiens une rencontre avec le public exceptionnel. On a eu un accueil tellement chaleureux à la première, une belle ovation qui m'a beaucoup touchée et c'est des rencontres Cannes aussi, des rencontres pour le futur, c'est plein de belles choses pour l'avenir », souligne la jeune cinéaste de 25 ans.

Sarah préfère la course met notamment en scène les comédiens Sophie Desmarais, qui incarne Sarah, et Jean-Sébastien Courchesne.

L'actrice Sophie Desmarais revient également enchantée de son expérience. « Cannes, c'était formidable, un feu roulant, c'était incroyable et touchant, des fois stressant. [...] Je retiens beaucoup les commentaires assez fabuleux qu'on a eus sur le film, sur mon travail aussi, les rencontres un peu improbables, les atmosphères », dit-elle.

Selon Sophie Desmarais, c'est toutefois en faisant le film plus qu'en allant à Cannes qu'elle a réalisé son rêve. « J'ai plus réalisé un rêve en tournant le film parce que c'est un personnage que j'espérais vraiment aborder et quand j'avais lu le scénario, un an et demi avant le tournage, j'espérais vraiment très fort que le film se fasse, pour moi c'était un acte de foi ce projet-là. Qu'on soit pris à Cannes avec tout ça, ça devient assez fabuleux, assez exceptionnel pour la vie du film, mais j'ai plus réalisé mon rêve en faisant ce projet-là et en étant actrice », fait savoir la jeune comédienne.

L'actrice souhaite que l'expérience porte ses fruits, mais garde néanmoins la tête froide concernant les retombées que cette visibilité pourrait entraîner pour elle.

Sarah préfère la course prendra l'affiche au Québec le 7 juin.

PLUS:rc