NOUVELLES

Dénouer l'impasse

29/05/2013 12:03 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT

Après quatre ans de supériorité du Toronto FC, la Coupe des Voyageurs aura un nouveau maître mercredi.

L'Impact de Montréal et les Whitecaps de Vancouver n'ont pas inscrit un seul filet dans le match aller de la finale du Championnat canadien, le 15 mai dernier, au stade Saputo. Et c'est maintenant à l'Impact de traverser le pays dans l'autre sens afin d'affronter les Whitecaps.

Les hommes de Marco Schällibaum ont toutefois un as dans leur manche. Puisque Vancouver n'a pas marqué à l'étranger lors du premier match, l'Impact gagnera la Coupe avec toute égalité au score, si les Montréalais marquent au moins un but.

Seul un nouveau pointage de 0-0 provoquera une prolongation.

« Je crois que les gens ont tendance à oublier qu'ils [les Whitecaps] doivent marquer autant que nous suite au 0-0, a mentionné l'attaquant montréalais Andrew Wenger. Si nous marquons ce but important sur la route, je crois que nous serons en bonne position. »

A mari usque ad mare

L'entraîneur des Whitecaps Martin Rennie croit quant à lui que le décalage horaire pourrait nuire à son adversaire.

« J'ai déjà été entraîneur sur la côte est et j'ai dû voyager jusqu'à Vancouver et sur la côte ouest, s'est rappelé Rennie. Le décalage horaire devient un facteur, et ça vous affecte. »

Or, selon le gardien de l'Impact Evan Bush, l'équipe s'est déjà acclimatée à l'heure du Pacifique. Le préparateur physique Paolo Pacione a modifié l'horaire de sommeil des joueurs afin qu'ils soient fin prêts pour le match de mercredi.

« De cette façon, nos corps ont déjà commencé à s'ajuster à l'heure de Vancouver », a expliqué Bush.

L'apport de Di Vaio

L'Impact abordera le match de mercredi avec un surplus de confiance, amassé lors de la convaincante victoire de 5-3, samedi, contre l'Union de Philadelphie.

L'attaquant italien Marco Di Vaio a réussi un tour du chapeau en première demie, et a été nommé le joueur de la semaine dans la MLS mardi.

Il faudra voir si le vétéran de 36 ans aura l'énergie nécessaire, après sa formidable performance en MLS, pour dynamiser l'attaque montréalaise.

Mais si Di Vaio, qui a inscrit 11 des 26 buts de l'Impact en 2013 toutes compétitions confondues, manque à l'appel ou peine à se mettre en marche, d'autres devront prendre la relève de l'Italien pour que Montréal remporte son premier Championnat canadien depuis 2008.

Sinon, les Whitecaps pourraient bien enfin toucher à la Coupe des Voyageurs, eux qui ont perdu en finale au cours des quatre dernières années. Le gagnant participera à la Ligue des champions de la CONCACAF.

PLUS:rc