NOUVELLES

Arthur Porter ne contestera pas son extradition au Canada

29/05/2013 06:49 EDT | Actualisé 29/07/2013 05:12 EDT
CP

Le docteur Arthur Porter, emprisonné actuellement au Panama, n'a visiblement pas l'intention de contester son extradition au Canada.

Selon Alexis Munoz, responsable de l'enquête pour la police de Panama, M. Porter lui a signifié qu'il voulait faire face à la justice canadienne.

« Il nous a parlé de ses problèmes légaux durant l'interrogatoire et a signifié qu'il voulait retourner au Canada et faire face à la justice. On lui a dit que c'était la meilleure solution pour lui », a déclaré M. Munoz.

Quand l'équipe de la CBC lui demande s'il a l'intention de contester son extradition, Arthur Porter répond non d'un signe de la tête.

Arthur Porter et sa femme, Pamela Mattock, devraient rencontrer leur avocat en soirée. Mais même s'ils ne contestent pas leur extradition vers le Canada, ce qui semble être le cas, le couple Porter va rester incarcérer à la prison de Panama pour encore au moins une semaine.

Le couple a été arrêté lundi à son arrivée au Panama. Les douaniers ont procédé à l'arrestation en vertu d'une demande des policiers canadiens à Interpol.

En février, l'Unité permanente anticorruption (UPAC) a lancé un mandat d'arrêt contre l'ancien directeur du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Il est accusé de corruption en lien avec la construction du CUSM, un projet de 1,3 milliard de dollars.

M. Porter aurait accepté des millions de dollars en pots-de-vin d'ex-dirigeants de SNC-Lavalin pour l'obtention de contrats du nouveau CUSM.

Sa femme fait face à des chefs d'accusation pour recyclage des produits de la criminalité et pour complot.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le chantier des urgences du CUSM