NOUVELLES

Des pirates informatiques chinois espionnent des plans d'armes américaines

28/05/2013 07:10 EDT | Actualisé 28/07/2013 05:12 EDT

Des responsables du Pentagone ont confirmé à l'Agence France-Presse que des pirates informatiques chinois ont eu accès à des plans d'armes américaines.

Selon le Washington Post, qui a révélé ces informations, les pirates informatiques ont pu avoir accès aux plans du missile Patriot, du système de défense antimissile Aegis de l'US Navy, de l'avion de chasse F/A-18, de l'hélicoptère Black Hawk (Faucon noir) et de l'avion F-35.

Cependant, il n'est pas précisé à quel moment ce piratage aurait eu lieu.

Si ces informations sont exactes, « cela signifie que l'armée américaine est moins efficace, et que l'armée chinoise est plus efficace », a commenté James Lewis, spécialiste de cybersécurité au Center for Strategic and International Studies.

Par ailleurs, le Pentagone affirmait dans un rapport remis au Congrès ce mois-ci que la Chine recourait à l'espionnage pour moderniser son armée et que les États-Unis avaient été la cible d'actes de piratage informatique « directement imputable à l'armée et au gouvernement chinois ».

La Chine a dénoncé ce rapport qu'elle juge dénué de tout fondement.

En réaction à ces informations, le Pentagone s'est voulu rassurant.

« Nous maintenons une confiance totale dans nos systèmes d'armes », a indiqué dans un communiqué le porte-parole du Pentagone, George Little. Selon lui, ces intrusions n'ont entraîné aucune « érosion des capacités » militaires américaines.

Le Pentagone « prend la menace de l'espionnage et la sécurité informatiques très au sérieux, c'est pourquoi nous avons pris un certain nombre de mesures pour augmenter les fonds dédiés au renforcement de nos réseaux et à la collaboration avec les industriels de la défense », a ajouté le porte-parole.

PLUS:rc