NOUVELLES

Université d'Ottawa : des étudiants dénoncent une hausse des droits de scolarité

27/05/2013 08:52 EDT | Actualisé 27/07/2013 05:12 EDT

Alors que l'Université d'Ottawa doit adopter son budget pour l'année en cours lundi, des associations étudiantes protestent contre une hausse des droits de scolarité.

Le Bureau des gouverneurs doit entériner une hausse des droits pour l'année financière 2013-2014, qui pourrait s'élever à 3 %, soit moins que la hausse moyenne de 4,3 % adoptée l'an dernier.

Selon la Coalition ontarienne contre les hausses (COCH), le recteur de l'Université d'Ottawa, Allan Rock, a rencontré les principales associations étudiantes il y a deux jours pour les informer qu'il recommanderait une hausse moyenne de 3 % annuellement pour les quatre prochaines années. La direction de l'Université précise toutefois que les gouverneurs ne voteront que pour l'année financière en cours. Les hausses proposées pour les trois années suivantes ne sont que des prévisions.

La COCH, qui demandait plutôt une baisse des droits de scolarité, estime que les étudiants n'ont pas été consultés dans ce dossier. Elle déplore que les associations aient été informées de la situation à la dernière minute.

Lovanie Côté, militante pour la COCH, estime que l'Université a choisi d'annoncer la nouvelle à la dernière minute afin d'empêcher la mobilisation étudiante. La Fédération étudiante de l'Université d'Ottawa reproche également au Bureau des gouverneurs de ne pas avoir consulté les étudiants. Des membres des associations entendent par ailleurs être présents à la réunion pour montrer leur mécontentement.

De son côté, la direction de l'Université rappelle que des consultations prébudgétaires, auxquelles les associations étudiantes ont participé, ont eu lieu cet hiver.

En mars, le gouvernement de l'Ontario a abaissé le plafond des augmentations annuelles des droits de scolarité des universités et collèges, qui ne pourront excéder 3 % en moyenne pour les quatre prochaines années.

PLUS:rc