NOUVELLES

Coupe du monde de ski de fond : Québec veut représenter le sprint en 2016

27/05/2013 09:08 EDT | Actualisé 27/07/2013 05:12 EDT

La Ville de Québec compte de profiter de sa présence au congrès SportAccord, qui se tient actuellement à Saint-Pétersbourg, en Russie, afin de mousser sa candidature pour accueillir de nouveau l'épreuve de sprint de la Coupe du monde de ski de fond.

Forte de son expérience de décembre dernier, où elle avait accueilli cette épreuve en plein cœur du centre-ville, la Ville souhaite que le scénario se répète en 2016. Du même souffle, elle espère également être l'hôte, en 2018, du congrès annuel de la Fédération internationale de ski (FIS), un événement qui réunit quelque 1200 délégués.

La Ville de Québec, qui a accueilli le congrès SportAccord l'année dernière, entend profiter de l'événement en Russie pour démontrer aux fédérations sportives internationales son savoir-faire en matière d'organisation d'événements.

Le président de la FIS, Gian Franco Kasper, s'était montré très impressionné lors de la tenue de l'épreuve de sprint de la Coupe du monde de ski de fond en décembre dernier.

Le président de SportAccord, Hein Verbruggen, dit quant à lui conserver un très bon souvenir de son passage à Québec. « Pas uniquement parce que c'était parfaitement bien organisé, mais en plus, disons que Québec, c'est quand même une ville avec un caractère un peu spécial [...] et ç'a m'a beaucoup plus à Québec. J'ai de bons souvenirs de là », a-t-il affirmé.

Rappelons que c'est le président-directeur général du Centre des congrès de Québec, Pierre-Michel Bouchard, qui préside l'équipe québécoise présente au congrès SportAccord. Le maire Labeaume devait se rendre à l'événement, mais il a dû annuler sa présence en raison de maux de dos.

PLUS:rc