NOUVELLES

Chaussées et trottoirs : cri d'alarme du vérificateur général

27/05/2013 06:57 EDT | Actualisé 27/07/2013 05:12 EDT

Dans son rapport annuel, déposé lundi après-midi, le vérificateur général de la Ville de Montréal, Jacques Bergeron, est très critique envers les autorités municipales qui ont mal planifié les restaurations et constructions futures de la chaussée et des trottoirs. 

Selon lui, l'évaluation de l'état du réseau et de son utilisation est imprécise et les ressources financières disponibles insuffisantes. Les conséquences pourraient être dramatiques.

Le vérificateur croit que la Ville ne pourra pas réaliser les interventions minimales requises à court terme sur les chaussées et les trottoirs dont l'état est critique.

Si rien n'est fait rapidement, les coûts liés au redressement de la situation augmenteront sensiblement, car le réseau est vieillissant. Pour freiner la détérioration des infrastructures, les autorités municipales doivent agir rapidement, en concertation avec les arrondissements­.

Le vérificateur croit que les autorités doivent cibler précisement les interventions nécessaires et planifier des investissements à long terme.

La Ville de Montréal doit réagir mardi au rapport du vérificateur, après quoi M. Bergeron rencontrera les médias.

Le parc Jean Drapeau

Par ailleurs, le vérificateur général a critiqué la planification de la rénovation de l'édifice Hélène-de-Champlain, au parc Jean Drapeau, dont les coûts sont passés de 7,3 à 16,4 millions. Selon lui, il y a nettement eu un manque de rigueur dans la préparation des coûts.

Rapport Verificateur General by Radio-Canada

PLUS:rc