NOUVELLES

Rob Ford : la controverse se poursuit

25/05/2013 09:45 EDT | Actualisé 25/07/2013 05:12 EDT

La déclaration publique faite vendredi par le maire de Toronto, Rob Ford, qui a catégoriquement nié faire usage de crack, ne semble pas avoir apaisé ses critiques.

Des conseillers municipaux de la Ville Reine ne croient pas à ses explications et demandent des précisions, alors que d'autres exigent carrément sa démission.

Rob Ford, qui a mis fin à son mutisme d'une semaine, s'est attaqué aux médias pour l'avoir jugé sans détenir la moindre preuve. Il a rejeté les allégations voulant qu'il ait été surpris à fumer du crack dans une vidéo qui aurait été filmée par un trafiquant de drogues.

Rob Ford n'a répondu à aucune question des journalistes.

Le maire suppléant, Doug Holyday, estime que la controverse ne prendra pas fin, même si lui-même a cru le maire. « Je veux dire que je n'ai pas écrit le discours pour lui, ça a été fait par des membres de son équipe, j'imagine, et il a dit ce qu'il avait besoin de dire. Et vous savez, le maire ne parle généralement pas beaucoup, mais les gens voulaient qu'il dise quelque chose ».

Démission?

Pour le conseiller Glenn De Baeremaeker, c'est clair : « Je pense que la maire devrait démissionner. Prendre congé pour s'occuper de lui, de sa famille et avancer ».

Selon lui, Rob Ford n'a plus de légitimité à occuper le poste de maire. « Je crois ce que ces journalistes ont dit », a-t-il ajouté. « Je crois qu'ils ont regardé la vidéo ».

Un autre conseiller Josh Colle n'est pas allé jusqu'à demander la démission de Rob Ford, mais a suggéré que le maire fasse une déclaration plus complète. « Je pense qu'il faut plus qu'une déclaration écrite préparée », a-t-il estimé.

De son côté, Jaye Robinson, qui siège au comité exécutif du maire n'est pas sûre que la déclaration ait fonctionné. « Je ne crois pas que ce soit terminé. Mais je peux vous dire que j'aimerais que ces distractions s'arrêtent », a-t-elle dit.

Voir la vidéo

Pour Doug Holyday la solution serait de voir la vidéo. « Je pense que cela réglerait tout », a dit celui qui soutien Rob Ford depuis longtemps.

Il a ajouté qu'il ne croit pas que la vie à l'hôtel de ville reprendra son cours normal comme l'a suggéré Rob Ford dans sa déclaration.

Le site internet Gawker.com tente de recueillir 200 000 $ afin d'acheter la vidéo. Il admet toutefois avoir perdu la trace des détenteurs de l'enregistrement.

Radio-Canada n'a pas vu la vidéo en question et n'a authentifié aucune des allégations.

PLUS:rc