NOUVELLES

Sommet du G20 à Toronto: un juge rejette la demande de recours collectif

24/05/2013 04:29 EDT | Actualisé 24/07/2013 05:12 EDT
AP
A gavel sits on a desk inside the Court of Appeals at the new Ralph L. Carr Colorado Judicial Center, which celebrated its official opening on Monday Jan. 14, 2013, in Denver. (AP Photo/Brennan Linsley)

TORONTO - Un juge ontarien a déterminé, vendredi, que des centaines de personnes détenues pendant le sommet du G20 à Toronto, il y a trois ans, ne pouvaient intenter des poursuites en tant que groupe.

La proposition de recours collectif de 45 millions $ était dirigée par Sherry Good, une femme de 51 ans qui affirme avoir été détenue pendant quatre heures lorsque des policiers vêtus de tenues antiémeute ont encerclé des manifestants.

Un juge a toutefois estimé vendredi que le recours collectif ne pouvait aller de l'avant, précisant que son «ampleur» était problématique.

Le bureau de l'avocat Murray Klippenstein a annoncé que les plaignants feraient appel de cette décision.

Plus de 1000 personnes ont été détenues par la police pendant cette fin de semaine de juin 2010, quand des manifestants utilisant des tactiques dites du «Black Block» se sont séparés d'une marche pacifique et se sont répandus dans le centre-ville, fracassant des vitrines et incendiant des véhicules de police.

La majorité des personnes détenues ont été relâchées sans accusations en moins de 24 heures.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 pays les plus endettés au monde