Le vice-président principal et directeur général de la division Transport, Infrastructures et Bâtiment de la firme de génie-conseil, SNC-Lavalin, Yves Cadotte, a démissionné de son poste cette semaine, a appris Radio-Canada.

On ne connaît pas les raisons de son départ.

M. Cadotte a témoigné devant la commission Charbonneau au mois de mars. Il a admis notamment qu'un système de collusion impliquant les firmes de génie-conseil SNC-Lavalin, Dessau, SM, Genivar et CIMA avait existé à Longueuil sous l'administration des maires Jacques Olivier et Claude Gladu dans les années 2000.

Il a aussi affirmé que le Parti libéral du Québec et le Parti québécois sollicitaient directement SNC-Lavalin pour obtenir des contributions politiques. La firme récoltait ensuite les chèques des cadres supérieurs qui voulaient contribuer et les remboursait par des bonis versés spécifiquement à cette fin.

C'est également lui qui a dit que SNC-Lavalin avait payé, à la demande de Bernard Trépanier, une facture de 75 000 $ de Morrow Communications pour des services rendus au parti Union Montréal. André Morrow, le président de Morrow Communications, a nié ces allégations.