Huffpost Canada Quebec qc

Fleurs gratuites pour les Montréalais

Publication: Mis à jour:
GARDENING TOOLS
Getty Images

Plusieurs arrondissements de la ville distribuent cette fin de semaine des plants de fleurs, d'arbustes, de fines herbes, ainsi que du compost. Premier arrivé, premier servi.

Apportez une preuve de résidence ainsi que des sacs ou des boîtes pour transporter les plants.

Un texte de Anne-Louise Despatie

Derniers préparatifs dans le sud-ouest

Dans un autre arrondissement, celui d'Ahuntsic-Cartierville, on va dépenser 10 000 $ pour près de 20 000 plants. « Nous avons obtenu un très bon prix cette année auprès du fournisseur », affirme la porte-parole de l'arrondissement, Marlène Ouellet.

Certains arrondissements demandent à ceux qui veulent recevoir des plants gratuits de s'inscrire au préalable. La campagne d'embellissement de la Ville existe depuis les années 1980. Mais la distribution par arrondissement se fait depuis la fusion en 2001.

De l'autoproduction aux producteurs privés

La production de fleurs est chose du passé pour la Ville de Montréal. Pourtant, à partir de 1959, Montréal produit ses propres plantes dans les serres Louis-Dupire situées à l'angle des boulevards Rosemont et Pie IX. En 1978, les serres produisaient 450 000 plantes annuelles et 60 000 arbustes pour les besoins de la ville de Montréal - comme le montre l'extrait de La semaine verte ci-dessous. Vingt ans plus tard, c'est plus d'un million de plantes qui sont produites.

Mais l'autoproduction de plantes et de fleurs est jugée trop coûteuse et l'administration Tremblay y met fin en 2007.
Le fleurissement est devenu la responsabilité de chacun des 19 arrondissements qui choisissent d'investir dans l'horticulture ornementale à leur guise et qui font appel aux producteurs de leur choix.

À la fin du mois de mai, plusieurs arrondissements font des cadeaux aux citoyens en distribuant gratuitement des fleurs et des plantes potagères. Des milliers de plants se retrouvent ainsi sur les balcons et dans les cours des citoyens ou d'organismes communautaires.

La ville qui plantait des arbres

Montréal veut augmenter la présence des arbres et faire passer le couvert de 20 à 25 % d'ici 2025. L'an dernier près de 8000 arbres ont été plantés par la Ville, dont 2000 produits dans sa pépinière située à l'Assomption.

Les efforts à déployer pour atteindre son objectif sont grands, d'autant plus que l'agrile du frêne, qui a commencé à faire des ravages à Montréal, menace plusieurs arbres. Les frênes représentent 20 % des arbres dans les rues et les parcs de Montréal.

En 2011, la Ville a dépensé plus de 22 millions de dollars en entretien et en plantation pour ses arbres.

Et toujours dans le but d'augmenter le couvert végétal de la ville, le regroupement des écoquartiers distribuera 1000 arbres au coût de 25 $ pour les Montréalais. Cela se fera en juin.

Les Fleurons du Québec

Ce programme de certification volontaire a remplacé « Villes et Villages fleuris » en 2006. Quelque 375 municipalités du Québec sont inscrites, de même qu'une dizaine d'arrondissements montréalais. D'ailleurs, ces derniers font plutôt bonne figure en affichant des cotes de 3 et 4 fleurons. Une seule ville au Québec a une cote 5: il s'agit de St-Bruno-de-Montarville en Montérégie.

Luc Grégoire s'occupe d'évaluer les municipalités pour le programme des Fleurons du Québec, et il estime que l'écart diminue entre les municipalités de tradition anglophone qui avaient une avance en horticulture et les autres. « Aujourd'hui, il y a un rattrapage et une véritable prise de conscience. On l'observe un peu partout. En ville, avec les ruelles vertes. Il y a un courant, une vague de fond qui vient de la base et il y a une volonté politique aussi », dit-il.

Évidemment, l'horticulture n'est pas encore vue comme un investissement par tout le monde, mais avec l'émergence de certains phénomènes, comme les îlots de chaleur, les choses changent.

Fleuronsduquebec.com

Le 16e Rendez-vous horticole du Jardin botanique

Ce n'est pas gratuit, mais les collectionneurs et ceux qui recherchent des vivaces et des annuelles plus rares ne veulent pas manquer le rendez-vous que propose le Jardin botanique de Montréal cette fin de semaine. C'est une foire qui rassemble une centaine de spécialistes du jardinage et de l'aménagement paysager.
Le Jardin botanique a produit dans ses serres de 12 000 plants qu'il vend au public. Mais on en retrouve aussi sur place.

Le Rendez-vous horticole

Aussi sur Le HuffPost:

La signification des fleurs
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Distribution de fleurs gratuites : inscriptions jusqu ... - Ville de Montréal

Fleurs gratuites pour les Montréalais, gracieuseté de la Ville ... - Inagist

Fleurs gratuites pour les Montréalais | Radio-Canada.ca