DIVERTISSEMENT

Kent Nagano et Yannick Nézet-Séguin au prochain Festival de Lanaudière (VIDÉO)

23/05/2013 08:00 EDT | Actualisé 23/05/2013 08:01 EDT

Le Festival de Lanaudière a présenté hier aux médias le programme de sa 36e édition qui sera marqué par le bicentenaire de naissance de Verdi et de Wagner. Du 13 juillet au 11 août, les amateurs de musique pourront ainsi profiter d’une très riche programmation.

Le pianiste Alain Lefèvre — fidèle ambassadeur du festival — donnera le coup d’envoi en interprétant le Concerto en sol de Ravel, en compagnie de l’Orchestre du Festival, dirigé par Jean-Marie Zeitouni. On les retrouvera avec le Concerto pour orchestre de Lutoslawski et le Boléro de Ravel.

Lors de la conférence de presse qui s’est tenue à la Place des Arts, Lefèvre a d’ailleurs répété qu’il n’arrêtera jamais de défendre la musique classique. «Le rouleau compresseur anglo-saxon qui nous dit quel film regarder ou quel chanteur aimer est très dangereux. On est en train de laver le cerveau de millions de personnes avec des films et des chansons stupides», a-t-il confié au Huffington Post Québec.

Selon le pianiste, le goût de la musique passe par l’éducation. «La musique classique, c’est un peu comme lire un roman de Flaubert ou de Victor Hugo. Quand on lit ces auteurs, il faut une certaine pratique du cerveau. Je reviens d’Asie où j’ai pu constater que la musique classique à un succès fou auprès des jeunes, alors qu’ici le public continue de vieillir. Il y a beaucoup de travail à faire afin d’attirer à la musique les jeunes de chez nous», a-t-il dit.

Justement, pour leur faciliter l’accès, le festival leur propose une formule tout incluse appelée Passeport pelouse. «Les personnes âgées de 18 et 25 ans auront le droit d’assister à tous les concerts de l’amphithéâtre pour seulement 25$, a expliqué Alex Beauchemin, directeur artistique du Festival. On sait qu’il existe beaucoup de jeunes qui aiment la musique classique, mais qui n’ont souvent pas les moyens financiers. Alors, on est vraiment content cette année de leur mettre en place un accès privilégié à de nombreux concerts».

Verdi et Wagner

Le bicentenaire de deux illustres compositeurs d’opéra sera célébré en grande pompe par le festival. D’abord avec le Gala Verdi qui sera l’occasion de découvrir durant trois heures de musique les œuvres du grand compositeur italien né en 1813. Marjorie Owens (soprano), Jamie Barton (mezzo-soprano), Russel Thomas (ténor) et Quinn Kelsey (Baryton) viendront interpréter des airs, duos et ensembles de la plupart des opéras du maître. Ils seront accompagnés sur scène par l’Orchestre du Festival et le Chœur St-Laurent.

La soirée de clôture sera consacrée à Wagner (1813-1883) avec le magnifique opéra Lohengrin. Là aussi, une distribution de premier plan composée de Brandon Javanovich, Heidi Melton, Andrew Foster-Williams, Robert Pomakov, Étienne Dupuis et Deboraj Voigt. Autant de grands chanteurs wagnériens qui interpréteront les rôles mythiques accompagnés cette fois de l’Orchestre Métropolitain dirigé par Yannick Nézet-Séguin.

«L’édition de cette année est très dense et variée. Je n’ai pas vraiment de coup de cœur puisque tous les concerts sont pour moi déjà des coups de cœur. Chacun d’entre eux possède un fort potentiel. Ils ont tous en eux quelque chose de grandiose», a affirmé Alex Beauchemin.

Ainsi, 28 concerts seront présentés à travers plusieurs lieux de la région de Lanaudière. Outre les traditionnelles églises, la bibliothèque Rina-Lasnier de Joliette ouvrira ses portes pour les tout petits. Alex Benjamin leur racontera l’Histoire de Babar, le petit éléphant accompagné en musique par le pianiste Charles Richard-Hamelin.

Le café culturel la Chasse-Galerie de Lavaltrie accueillera différentes manifestations qui mettent en valeur la découverte de musiques contemporaines comme l’opéra très particulier Love Songs d’Ana Sokolović interprété par le soprano Kristin Hoff.

Stéphane Tétreault, nouvelle sensation du violoncelle, viendra rendre hommage à Benjamin Britten au cœur de l’Amphithéâtre Fernand-Lindsay. Le public pourra venir y admirer les prouesses du virtuose Marc-André Hamelin. Ronald Brautigam, Bernard Labadie et les Violons du Roy suivront en interprétant le troisième concerto pour piano de Beethoven.

Notons la présence de l’Orchestre symphonique de Montréal, dirigé par Kent Nagano qui donnera deux concerts : la troisième symphonie de Beethoven et le concerto pour violon et violoncelle de Brahms.

Le cinéma en plein air proposera de son côté une sélection de films grandis par la musique. Les Misérables de Tom Hooper, La Note parfaite de Jason Moore, Toi, moi, les autres de Audrey Estrougo et le Quatuor de Dustin Hoffman seront au menu.

Pour plus d’information, vous pouvez visiter le site officiel du Festival.