NOUVELLES

Genivar veut plus que doubler ses revenus et changer son nom

23/05/2013 01:51 EDT | Actualisé 23/07/2013 05:12 EDT
CP

MONTRÉAL - Genivar (TSX:GNV) a dévoilé jeudi un plan stratégique devant lui permettre de plus que doubler son chiffre d'affaires, alors même que la firme d'ingénieurs a reconnu que des défaillances en matière d'éthique avaient miné le moral des employés.

«Malheureusement, nous ne pouvons pas modifier le passé, mais nous pouvons apprendre et en sortir grandis», a déclaré aux actionnaires le président et chef de la direction de Genivar, Pierre Shoiry, lors de l'assemblée annuelle de l'entreprise.

Le dirigeant a pressé les employés, en particulier les 2200 en poste au Québec, à «garder la tête haute».

M. Shoiry a reconnu que le moral des travailleurs avait été affecté par des témoignages entendus lors de la commission Charbonneau sur la corruption au sein de l'industrie de la construction, dont celui d'un ancien haut dirigeant, au sujet de dons illégaux de 500 000 $ à des partis politiques.

Il est tout à fait naturel que des questions de la sorte fassent l'objet de discussions, en particulier au Québec, a-t-il affirmé.

M. Shoiry a cependant indiqué que la firme avait adopté de nouvelles mesures afin de faire en sorte que ses employés à travers le monde respectent ses normes en matière d'éthique.

Par ailleurs, Genivar a dit espérer faire passer son chiffre d'affaires d'un milliard de dollars, l'an dernier, à 2,3 milliards $ d'ici 2015, grâce à sa croissance et aux acquisitions.

M. Shoiry a indiqué aux actionnaires qu'il s'attendait à ce que 500 millions $ de cette croissance proviennent d'acquisitions.

Le revenu net de Genivar a atteint un milliard $ en 2012 grâce à la prise de contrôle de la société britannique WSP, l'an dernier.

La société entend étudier les occasions d'acquisition dans plusieurs pays, dont les États-Unis, a précisé M. Shoiry.

Genivar cherchera aussi à accroître ses revenus avec d'importants clients mondiaux qui font des affaires dans plus de trois pays.

Selon M. Shoiry, Genivar veut aussi augmenter du tiers son nombre d'employés pour le porter à 20 000.

Plus tôt jeudi, les actionnaires de Genivar avaient élu pour la première fois une femme au conseil d'administration de la firme, la Danoise Birgit Norgaard. La société a aussi obtenu l'aval de ses actionnaires pour changer son nom pour WSP Global. Ce changement sera en vigueur à partir du 1er janvier 2014.

L'action de Genivar a clôturé jeudi à 24,92 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 33 cents.

INOLTRE SU HUFFPOST

La commission Charbonneau en bref