Québec va de l'avant avec le prolongement de l'autoroute 19

Publication: Mis à jour:
AUTOROUTE 19
Radio-Canada.ca

Le ministre des Transports du Québec, Sylvain Gaudrault, présentera demain le projet de parachèvement de l'aurotoute 19, à Laval, qui sera déposé au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), a appris Radio-Canada.

Un texte de Davide Gentile

Selon les informations obtenues, il s'agira d'une autoroute à quatre voies avec une voie réservée au transport en commun jusqu'à Bois-des-Filion.

Le projet inclurait aussi la construction d'au moins un stationnement incitatif. Un nouveau pont est prévu dans le projet du gouvernement péquiste.

Selon nos informations, le ministre Gaudrault souhaiterait lancer la construction dans deux ans, ce qui pourrait permettre d'exécuter les travaux vers 2017.

Un projet qui traîne depuis des décennies

La première annonce quant à la construction de ce lien routier a été faite dans les années 1960. Mais seule la portion sud du tronçon a été réalisée. Le reste du projet a été suspendu après un moratoire gouvernemental en 1977.

En 2010, le gouvernement Charest avait annoncé la relance du projet qui devait être complété en 2014. Le budget évoqué était alors de plus de 300 millions de dollars.

Mais en février, Radio-Canada révélait que le gouvernement Marois revoyait le projet de l'ancien gouvernement, affirmant qu'il était mal ficelé et pourrait être reporté à 2020.

Les études de faisabilité auraient trop tardé. Et le gouvernement Marois a constaté que les budgets annoncés en 2010 avaient été retirés des cartons du gouvernement par la suite.

De plus, les montants nécessaires à la construction d'un deuxième pont n'auraient pas été prévus.

L'idée de simplement construire un boulevard urbain a circulé. Une possibilité mal perçue dans la région, tout comme l'éventualité de reporter le projet à 2020.

Des intervenants optimistes

Plusieurs sources du secteur municipal contactées par Radio-Canada semblent satisfaites de la démarche du gouvernement. Une coalition a été formée pour faire la promotion du projet. Ses membres s'opposaient formellement à ce que le gouvernement coupe la poire en deux avec un projet de boulevard urbain.

La Coalition avenir Québec, qui compte trois élus sur la Rive-Nord de Montréal, militait aussi en faveur d'un prolongement de l'autoroute 19.

Une région en forte croissance

La région concernée par le projet, qui inclut Bois-des-Filions et Terrebonne, a connu une croissance de plus de 10 % entre 2006 et 2011. Selon les chiffres de la Coalition pour le parachèvement de l'autoroute 19, le nombre de véhicules qui empruntent le trajet a triplé depuis l'an 2000.

La construction de cette autoroute et surtout l'aménagement d'une voie réservée aux autobus contribueraient à décongestionner temporairement les routes de la région.

Les autobus de la Rive-Nord pourraient atteindre rapidement les infrastructures de transport sur l'île de Montréal.