NOUVELLES

Évasion fiscale : l'Europe se mobilise, mais tout reste à faire

22/05/2013 01:09 EDT | Actualisé 21/07/2013 05:12 EDT

Les dirigeants européens ont tenu un bref sommet, mercredi, à Bruxelles, notamment dans le but de s'attaquer au fléau de l'évasion fiscale. Les pays membres de la zone euro, qui souhaitent instaurer une forme de coopération fiscale, se heurtent au refus de l'Autriche et du Luxembourg de lever le secret bancaire dont ces derniers bénéficient.

Mercredi, cependant, le premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Junker, a déclaré qu'un échange d'informations automatique devait être établi sur tout le territoire de la zone euro.

Pour le président français, François Hollande, l'Europe progresse sur ce sujet. « C'est déjà très important que l'Europe se prenne véritablement en main sur ces questions, que les pays aient déjà signé un certain nombre de textes ensemble ». Du même souffle, le président français a déclaré que « le temps de l'impunité est terminé ».

La loi européenne contient déjà des dispositions pour permettre l'échange automatique d'informations sur les revenus de l'épargne. Mais, seuls les particuliers sont assujettis à ces mesures. De plus, Vienne et Luxembourg bénéficient, pour l'instant, de dérogations.

La question épineuse de l'évasion fiscale accapare également les décideurs américains. Rappelons que mardi, le PDG d'Apple, Tim Cook, a défendu la stratégie fiscale de son entreprise devant la sous-commission permanente du Sénat sur les enquêtes.

PLUS:rc