POLITIQUE

Le scandale des dépenses du Sénat suit le premier ministre Harper au Pérou

22/05/2013 11:39 EDT | Actualisé 22/05/2013 11:54 EDT
CP

Le scandale des dépenses du Sénat a suivi le premier ministre Stephen Harper lors de sa visite officielle en Amérique du Sud, qui a débuté mercredi à Lima, au Pérou.

Des responsables du bureau de M. Harper ont indiqué que le premier ministre répondrait enfin aux questions, en début d'après-midi, sur l'implication du bureau du premier ministre dans le remboursement de 90 000 $ d'allocation de logement du sénateur Mike Duffy.

Mais M. Harper sera alors aux côtés du président péruvien Ollanta Humala Tasso, pour une présentation conjointe devant porter sur le développement du secteur minier pour aider le développement au Pérou.

M. Harper a annoncé une aide humanitaire de 53 millions $ et publié le texte de la présentation conjointe, bien avant de prendre part à des réunions avec les Péruviens, un geste rare visant à attirer l'attention sur ses politiques.

Les 53 millions $ seront répartis sur six ans et iront à des initiatives reliées au secteur minier et à l'éducation, ce qui représente une nouvelle approche controversée dans les politiques d'aide et de relations internationales qui vise à placer la priorité sur l'exploitation des ressources naturelles et la promotion des intérêts d'affaire canadiens.

"Le Canada s'engage à travailler avec les pays des Amériques pour appuyer le développement par la croissance économique et une éducation améliorée", a déclaré M. Harper dans le communiqué.

"Les initiatives annoncées aujourd'hui aideront le Pérou à tirer plein avantage des bénéfices de ses ressources naturelles et assureront que les enfants péruviens recevront l'éducation dont ils ont besoin pour avoir du succès", a ajouté le premier ministre.

Dans leur communiqué conjoint, les deux leaders annoncent une entente pour augmenter l'offre de transport aérien entre le Canada et le Pérou, ce qui se traduira par un plus grand nombre de vols à davantage d'endroits dans les deux pays.

Les leaders ont également loué les ressources naturelles, le libre-échange et l'éducation. Le président péruvien a également condamné le trafic illicite de la propriété culturelle péruvienne.

Le fait de concentrer la politique d'aide humanitaire canadienne sur les ressources naturelles a fait sourciller des gens impliqués dans le développement international.

M. Harper rencontrera également mercredi des dirigeants de sociétés minières.

Le Pérou est l'un des principaux bénéficiaires de l'aide étrangère du Canada et les sociétés minières canadiennes sont présentes dans certaines parties du Pérou aux prises avec des troubles sociaux.

Après son arrêt au Pérou, le premier ministre Harper se rendra en Colombie pour participer au Sommet des dirigeants de l'Alliance du Pacifique à Cali.

Cette alliance regroupe le Chili, la Colombie, le Mexique et le Pérou.

Le Canada est devenu un observateur de l'Alliance du Pacifique en octobre 2012 et a conclu des accords de libre-échange bilatéraux avec les quatre pays fondateurs.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques controverses du gouvernement Harper