NOUVELLES

Mark Carney prodigue ses conseils avant de partir

21/05/2013 05:25 EDT | Actualisé 21/07/2013 05:12 EDT

Mark Carney a prononcé mardi sa dernière allocution à titre de gouverneur de la Banque du Canada, à l'occasion de son passage devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. M. Carney prendra en juillet la direction de la Banque d'Angleterre.

Pour Mark Carney, le Canada doit tirer parti des forces qui l'ont déjà bien servi pour échapper, en bonne partie, à la récession qui a frappé de plein fouet les États-Unis et la zone euro. « Même si la récession a été pénible, le Canada a moins souffert, a rappelé le gouverneur sortant de la Banque du Canada. Au début de 2011, il avait regagné toute la production et tous les emplois perdus durant la récession. »

Les grandes forces du Canada reposent sur des politiques budgétaire et monétaire responsables et saines, sur un système financier solide et sur une union monétaire bénéficiant à l'ensemble des provinces, selon Mark Carney.

Le commerce interprovincial a pris le relais lorsque les exportations internationales ont faibli, rappelle encore M. Carney. Un phénomène qui a notamment aidé le Québec : « La demande accrue provenant d'autres provinces en biens et services du Québec a compensé dans une large mesure la perte des exportations internationales », a-t-il expliqué.

Autre exemple, celui de l'Alberta où « la marée montante a soulevé tous les bateaux », a décrit Mark Carney. Selon lui, l'union monétaire canadienne a ce qui manque à l'Europe : un marché financier unique, un marché du travail national flexible et des transferts budgétaires appréciables.

En entrevue à Radio-Canada, Mark Carney a affirmé que le Canada représente un modèle à suivre pour l'Europe. Alors qu'il s'apprête à prendre les commandes de la Banque d'Angleterre, M. Carney a expliqué qu'il fallait, à son avis, créer une vraie fédération en Europe. « Je ne crois pas que ce sera nécessaire d'avoir une fédération aussi développée [en Europe] qu'ici au Canada. Mais il faut [en] avoir des aspects », a-t-il précisé.

PLUS:rc