DIVERTISSEMENT

Les ventes de livres numériques semblent plafonner au Canada, selon un rapport

21/05/2013 03:24 EDT | Actualisé 21/07/2013 05:12 EDT
AP

TORONTO - Kobo et Kindle sont maintenant des marques familières au Canada, mais les ventes de livres numériques semblent plafonner, laisse entendre un rapport rendu public mardi par le groupe BookNet Canada.

À la suite d'un sondage mené auprès de 4000 acheteurs de livres, BookNet Canada a établi les ventes de livres à couverture souple à environ 58 pour cent du marché en 2012, celles de livres à couverture rigide à 24 pour cent, et les achats de livres numériques à 15 pour cent.

Le président et chef de la direction de BookNet Canada, Noah Genner, a indiqué que les premières données récoltées cette année montraient que les ventes de livres numériques s'étaient stabilisées et avaient cessé d'augmenter.

Les ventes de livres numériques ont atteint un sommet estimé à 17,6 pour cent du marché du livre au premier trimestre de 2012, avant de retomber à 12,9 pour cent lors du dernier trimestre de cette même année.

BookNet avance que les ventes de livres sont fortement liées aux cadeaux.

Les consommateurs qui ont reçu un lecteur de livres numériques pendant les fêtes de fin d'année 2011 ont probablement fait augmenter les ventes de livres numériques au début de 2012. Mais les livres numériques ne sont habituellement pas donnés en cadeau, de sorte que les ventes de livres à couverture souple et à couverture rigide ont été plus élevées vers la fin de l'année.

Selon le rapport, les consommateurs préfèrent encore pour la plupart acheter leurs livres au magasin plutôt qu'en ligne. Quelque 37 pour cent ont dit avoir fait leurs achats dans des librairies, 34 pour cent ont choisi d'autres magasins de détail (incluant Costco et Walmart), et 25 pour cent ont acheté leurs livres sur le Web.