NOUVELLES

Crosby, Méthot, huit ans plus tard

21/05/2013 04:17 EDT | Actualisé 20/07/2013 05:12 EDT

OTTAWA - Ceux qui ont regardé la Coupe Memorial cette semaine ont évidemment jeté un œil sur le duel entre Seth Jones et Nathan MacKinnon samedi. Quoi de plus amusant que de voir, un contre l'autre, les deux joueurs les plus en vue du prochain repêchage?

Mais le monde du sport étant ce qu'il est, des duels parfois anodins finissent par prendre une tournure intéressante. Prenons la Coupe Memorial de 2005.

Cette année-là, L'Océanic de Rimouski, mené par Sidney Crosby, s'est retrouvé à la grand-messe du hockey junior canadien. En finale, les représentants de la LHJMQ se sont butés aux Knights de London.

D'un côté, Crosby, déjà vu comme le prochain Mario Lemieux, à deux mois de devenir le tout premier choix du repêchage de 2005. De l'autre côté, pour le surveiller, un certain Marc Méthot, un gros gaillard sélectionné au 168e échelon, deux ans plus tôt, par les Blue Jackets de Columbus.

« Mon partenaire était Dan Girardi, rappelle Méthot, au sujet de celui qui défend aujourd'hui les couleurs des Rangers de New York. À l'attaque, on avait aussi Brandon Prust qui jouait contre Crosby. On devait tous surveiller le trio de Crosby, Marc-Antoine Pouliot et Dany Roussin. »

« Peu de choses ont changé, sauf qu'on est plus vieux, a mentionné Crosby. Quand tu joues, tu retrouves parfois des joueurs que tu as affrontés avant. C'est drôle de les retrouver, tu te dis que tu n'aurais jamais pensé revoir ces joueurs-là au deuxième tour des séries de la Coupe Stanley. Disons qu'on se connaît assez bien! »

Les Knights et L'Océanic s'étaient finalement rencontrés deux fois. La formation ontarienne a chaque fois triomphé, d'abord 4-3 au tour préliminaire, puis 4-0 en grande finale. Et curieusement, Méthot avait même battu Crosby aux points dans ces deux rencontres, avec deux buts et une passe, contre un but et une aide pour le numéro 87.

« C'est grâce à nous s'il n'a pas gagné la Coupe Memorial, lance Méthot. C'est drôle quand tu y penses, mais ça ne change rien maintenant, Sidney a tellement connu de succès. »

Et il s'est repris de belle façon en 2009, quand il a soulevé la Coupe Stanley à titre de capitaine des Penguins.

Tout ou rien

Il est encore trop tôt pour déterminer un gagnant de l'édition 2013 du duel.

Crosby a été tenu en échec dans le match, tout de même remporté par les Penguins 4-1. Le Néo-Écossais s'est moqué du duo Méthot-Karlsson dans le match 2 en inscrivant un tour du chapeau. Méthot était sur la patinoire pour les trois buts.

Dans le troisième match, dimanche, le Franco-Ontarien et son partenaire suédois ont nettement mieux paru, si bien qu'en 33 minutes sur la patinoire, Crosby a été incapable de s'inscrire au pointage.

« Je ne sais pas si Karlsson et Méthot l'ont arrêté, ou si c'est grâce à Craig Anderson, a lancé l'entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, après l'entraînement de mardi. Mais c'est notre paire no 1 de défenseurs, c'est leur travail d'affronter ce type de joueur. »

Crosby concède une bonne trentaine de livres à son rival dans ce duel, et il sait.

« Il est gros et fort devant le filet. Mais tu as des duels comme ça dans chaque série. Tu dois juste trouver une façon de te démarquer, de le contourner », a répondu Crosby.

« Tu dois le respecter, sinon il va te faire mal paraître, rappelle Méthot. Mais tu ne peux pas trop le respecter, tu dois rendre ses minutes difficiles. Pour un défenseur comme moi, c'est à ce moment-là que tu fais ton travail. Plus je lui rends la vie dure, mieux c'est. »

La quatrième manche du duel aura lieu mercredi soir, à Ottawa.

PLUS:rc